Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Circulaire Valls : toujours plus, pour expulser plus – Syndicat de la magistrature

Circulaire Valls : toujours plus, pour expulser plus – Syndicat de la magistrature

"

Circulaire Valls : toujours plus, pour expulser plus

Les associations exigent le retrait du texte

Communiqués de presse, publié le 27 mars 2014, mis à jour le 27 mars 2014

Action collective d’associations et de syndicats dont le Syndicat de la magistrature, l’ACCAT, les Avocats pour la défense des droits des étrangers, le COMEDE, le GISTI, le MRAP, Médecins du Monde, la LDH, la Cimade, le Syndicat des avocats de France

La circulaire du ministère de l’Intérieur datée du 11 mars 2014 relative aux priorités pour l’année 2014 dans la « lutte contre l’immigration irrégulière » met à jour le double discours de Manuel Valls qui, devant la presse, se targue de rompre avec la « politique du chiffre » pour mieux se féliciter, dans ce texte, de ce que « le niveau total des éloignements forcés atteint son plus haut niveau depuis 2006 » et élaborer un plan destiné, à tous les échelons, à accélérer les reconduites.

En effet, ce texte encourage les préfets à user de tous les moyens de coercition avec le concours de la police : contrôles d’identité ciblés, interpellations des personnes à leur domicile ou dans les foyers où elles sont hébergées, enfermements en rétention, assignations à résidence avec obligation de pointage, retours « volontaires » fortement incités, placements en garde à vue, condamnations pénales des récalcitrants. Les associations et les travailleurs sociaux sont poussés à participer à la localisation et au contrôle des personnes alors que leur rôle est de les accompagner et de leur porter assistance.

Avant tout perçus comme des fraudeurs ou des indésirables, tous les étrangers sont visés, y compris les plus vulnérables, qui peuvent être éloignés rapidement en dépit de leur situation de santé ou humanitaire.

Les demandeurs d’asile sont particulièrement ciblés. Aussitôt leur demande rejetée, les préfets devront les expulser au plus vite, au détriment de leurs droits à un recours effectif et sans considération pour leur situation personnelle et leurs attaches en France. Ils sont alors exclus du dispositif d’hébergement d’urgence de droit commun, pour être assignés à résidence et étroitement surveillés. Le principe fort de l’accueil inconditionnel de toute personne à la rue en situation de détresse est ainsi remis en cause alors qu’il est garanti par le code de l’action sociale et des familles.

Au prétexte d’efficacité, le ministère compromet leur sécurité et celle de leurs proches, en imposant à l’OFPRA de communiquer des documents afin d’obtenir des laissez-passer pour l’expulsion. Ce rôle assigné à l’OFPRA va à l’encontre de la confidentialité des demandes d’asile et démontre l’incompatibilité de sa mission avec la tutelle exercée par le ministère de l’Intérieur.

Cette circulaire encourage les expulsions vers le pays d’origine plutôt que vers un autre État Schengen où plus de 10 000 personnes étaient pourtant légalement admissibles en 2013. Cette politique vise donc à gonfler ces expulsions hors UE, en violation des droits des personnes concernées dont les attaches se trouvent en Europe (famille, travail, logement, droit au séjour).

Les associations et syndicats défendant les droits des étrangers dénoncent cette circulaire attentatoire aux droits les plus fondamentaux des migrants et les pratiques scandaleuses auxquelles elle incite les préfectures. Ce signal est extrêmement inquiétant à quelques semaines de la discussion sur le projet de loi portant sur la réforme de l’asile en France.

Le 27 mars 2014

Liste des signataires : Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT), Avocats pour la défense des droits des étrangers (ADDE), Association pour la reconnaissance des droits des personnes homosexuelles et transsexuelles à l’immigration et au séjour (ARDHIS), Comité d’aide aux réfugiés (CAAR), Centre d’action social protestant (CASP), Comité pour la santé des exilés (Comede), Centre Primo Lévi, Dom’Asile, Espace-accueil aux étrangers, Fédération des Associations de Solidarité avec les Travailleur-euse-s Immigré-e-s (FASTI), Fédération de l’entraide protestante (FEP), Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS), Groupe accueil et solidarité (GAS), Groupe d’information et de soutien des immigrés (Gisti), Jesuit refugee service (JRS France), La Cimade, Ligue des droits de l’homme (LDH), Médecins du monde (MdM), Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), Observatoire citoyen du CRA de Palaiseau, Réseau chrétien immigrés (RCI), Réseau éducation sans frontières (RESF), Syndicat des avocats de France (SAF), Syndicat de la magistrature (SM)."

viaCirculaire Valls : toujours plus, pour expulser plus – Syndicat de la magistrature.

Classé dans:Gouvernement, Humanisme, Loi, Parti Socialiste, Politique, Valeurs républicaines, ,

» [É-NO-RME] Leak de Ioulia Timochenko : “Il est temps de prendre nos armes et d’aller tuer ces maudits russes ainsi que leur leader”

» [É-NO-RME] Leak de Ioulia Timochenko : “Il est temps de prendre nos armes et d’aller tuer ces maudits russes ainsi que leur leader”

Qui est Ioulia Timochenko ?

"C’est l’espèce de princesse Leia que vous avez surement vu une fois, blonde est actuellement en fauteuil roulant (pour hernie discale pas soignée). Petit résumé du parcours…

Diplômée d’économie de la faculté de Dnipropetrovsk (la troisième ville d’Ukraine), Ioulia Timochenko n’a pas mis longtemps à assimiler toutes les subtilités de la finance internationale. Un an après l’indépendance du pays, elle crée à Chypre, le 8 octobre 1992, la société Somolli Enterprises, qui va rapidement accueillir 140 millions de dollars.

La manne provient de United Energy Systems of Ukraine, une compagnie justement dirigée par Ioulia Timochenko qui achète du gaz à la Russie et le distribue dans la région de Dnipropetrovsk. Elle a été placée à ce poste stratégique par Pavel Lazarenko, ministre de l’Énergie, puis Premier ministre de l’Ukraine en 1996-1997. “Dans les demandes d’entraide judiciaire envoyées dès mars 1997 par Kiev à Berne, elle est même présentée comme sa maîtresse”, se souvient un magistrat suisse."

La suite ici: » [É-NO-RME] Leak de Ioulia Timochenko : “Il est temps de prendre nos armes et d’aller tuer ces maudits russes ainsi que leur leader”.

Classé dans:Citoyens, Des hommes et des femmes, Europe, Gouvernement, Politique, politique internationale, Ukraine, , , ,

Médias de France : loin de l’Espagne et des mobilisations sociales contre l’austérité – Acrimed | Action Critique Médias

Médias de France : loin de l’Espagne et des mobilisations sociales contre l’austérité – Acrimed | Action Critique Médias

"

Samedi 22 mars, les Espagnols se mobilisaient en masse contre les politiques d’austérité impulsées depuis 2010 par l’Union européenne et mises en musique par les gouvernements socialiste, puis conservateur, suite à la prétendue crise des dettes souveraines. Au-delà de l’information que constituait en elle-même cette combativité sociale dans un pays majeur de l’UE à quelques semaines des élections européennes, ces manifestations fournissaient aussi une occasion idéale pour informer en profondeur sur la situation économique et sociale dramatique que connaît le pays, avec, entre autres indicateurs désastreux, un taux de chômage de plus de 25 % – 55 % chez les jeunes de 16 à 24 ans ! – C’est du moins ce à quoi on aurait pu s’attendre dans un monde médiatique idéal…

Mais les chantres de l’Europe libérale se désintéressent de l’Europe quand elle est sociale [1]. En lieu et place d’un compte-rendu précis et détaillé des forces syndicales, politiques et sociales qui manifestaient, de leurs revendications et des débouchés politiques éventuels à leur mobilisation, les médias français ont surtout retenu que des échauffourées avaient émaillé la fin de la manifestation, comme en témoignent les quelques exemples significatifs qui suivent, tirés de médias dits « de référence »."

La suite ici: Médias de France : loin de l’Espagne et des mobilisations sociales contre l’austérité – Acrimed | Action Critique Médias.

Classé dans:Actions Politiques, Agir, Citoyens, Comprendre, Emploi, Gouvernement, Journalisme, Médias, Politique, politique internationale, , , ,

[Econosphères] Le « libre-échange » : un conte pour enfants pas sages

[Econosphères] Le « libre-échange » : un conte pour enfants pas sages

Sommaire

La suite ici [Econosphères] Le « libre-échange » : un conte pour enfants pas sages.

Classé dans:Actions Politiques, Comprendre, Culture politique, Europe, Front de Gauche, Gouvernement, Grand Marché Transatlantique (TAFTA), Loi, Mélenchon, Patrimoine national, Politique, politique internationale, Santé, Valeurs républicaines, , , , , ,

Municipales 2014 : ce sera l’abstention militante – De Nitro-Politic

Municipales 2014 : ce sera l’abstention militante – De Nitro-Politic

"Pendant dix longues années, nous avons tous supporté des gouvernements de droite, qui ont même fini avec Sarkozy par avoir des relents d’extrême droite avec des appels permanents à la détestation de l’autre, l’étranger, le musulman, le rom mais aussi le pauvre, l’ « assisté  », le pas rentable.

Puis sont arrivées les élections présidentielles d’avril et mai 2012, il fallait virer le plus calamiteux des président de la Vème république et voter pour le candidat François Hollande qui promettait et signait qu’enfin les responsables  des crises successives allaient contribuer au redressement des comptes publics qu’ils pompent depuis 30 ans.
Le 6 mai 2012, les socialistes, les écologistes, les frontdegauchistes, les extrêmegauchistes, les syndicalistes, les humanistes (je connais même des anarchistes) nous avons quasiment tous décidé de voter pour l’homme qui promettait, dur comme fer, qu’il allait enfin réguler et remettre à sa place les rois de la finance.….

Souvenons-nous aussi de la lettre de François Hollande à Arnaud Montebourg  dans l’entre-deux tours des primaires socialistes: « Je veux d’abord te dire mon accord sur la nécessité de reprendre le contrôle politique du système financier. »

Mais ça c’était avant, avant d’obtenir le poste, un storytelling bien orchestré par une multitude de communicants, de think-tanks, d’officines proches de la dite finance. Dans les faits voilà ce qui s’est passé :
- Hollande a signé le Traité sur la stabilité, la consolidation et la gouvernance (TSCG) et la France n’a pas changé d’un cil la politique d’austérité prônée par l’UE via Angela Merkel.
- La loi sur la séparation des activités de crédit des opérations spéculatives des banques est une baudruche pour amuser les gogos.
- La « grande réforme fiscale », aux oubliettes, les pigeons volent et font des « hug », de nouveaux contribuables à faibles revenus sont créés, retour de la taxe carbone, bidouillage de la TVA.
- Le ministre des finances, normalement de tous les français, déclare : « Je dois être le ministre des entreprises. »
- Le chômage est à un niveau record, la pauvreté et la précarité semblent les seules perspectives offertes aux français et le ministre du travail se moque carrément des salariés les moins bien lotis : « Toujours plus riches, plus puissants et plus libres »
- Le gouvernement dit  de « gauche » a fait pire que Sarkozy.  Roms : nette augmentation (+11 000) des évacuations forcées organisées par les forces de l’ordre en 2013… Sans parler de la volte-face sur la loi famille et la PMA…

Je n’attendais pas l’arrivée du collectivisme et le goulag pour les banquiers et les spéculateurs véreux, mais une action immédiate de justice sociale et fiscale après tant d’années de promotion du « chacun pour sa gueule ». Mais c’était sans compter sur la puissance extravagante de l’argent qui corrompt les esprits et les actes. C’est un peu comme le mérule, ce champignon qui pourrit les fondations derrière le Placoplatre.  La liste des actions néfastes est longue et se cache souvent dans le détail, l’aberrante histoire de la taxe sur les transactions financières en est un exemple criant.

Inutile de venir ici faire du démarchage pour le « vote utile » ou attention « Sarkozy le retour saison 1, 2 ou 3 » parce que comme l’indique le Baromètre du JDD : « Hollande lâché par la gauche »

Le parti socialiste, enfin parlons plutôt du PSD, a choisi son camp (EELV aussi au passage), celui de l’austérité et du repli social, je choisis le mien, l’abstention militante (le vote blanc n’ayant aucun impact sur les décisions)."

viLire la suite ici: Municipales 2014 : ce sera l’abstention militante – De Nitro-Politic.

Classé dans:Actions Politiques, Agir, Citoyens, Comprendre, Culture politique, Des hommes et des femmes, Gouvernement, Parti Socialiste, Politique, Valeurs républicaines

Mon twitter

Archives

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 3  177 followers

%d bloggers like this: