Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Données statistiques sur la démographie et l’espérance de vie

Définition de l’INSEE :

"L’espérance de vie à la naissance (ou à l’âge 0) représente la durée de vie moyenne – autrement dit l’âge moyen au décès – d’une génération fictive soumise aux conditions de mortalité de l’année. Elle caractérise la mortalité indépendamment de la structure par âge.
Elle est un cas particulier de l’espérance de vie à l’âge x. Cette espérance représente, pour une année donnée, l’âge moyen au décès des individus d’une génération fictive d’âge x qui auraient, à chaque âge, la probabilité de décéder observée cette année-là au même âge.
Autrement dit, elle est le nombre moyen d’années restant à vivre au-delà de cet âge x (ou durée de survie moyenne à l’âge x), dans les conditions de mortalité par âge de l’année considérée"

Espérance de vie en 2009

Champ : France.

Sources : Insee, estimations de population et statistiques de l’état civil (résultats provisoires arrêtés fin 2009).

(en années)

Femmes

Hommes

A la naissance

84,5

77,8

A 20 ans

65,0

58,4

A 60 ans

27,0

22,2

Source: INSEE

NOTA: l‘ INSEE vient de réviser ses estimations: la population active devait diminuer de 2,2 millions en 2050. Aujourd’hui elle admet qu’elle restera stable à partir de 2040, le nombre de nouveaux retraités chaque année, retombera à son niveau d’avant 2006. .

***

Étude de Rachid BOUHIA: "Mourir avant 60 ans, le destin de 12 % des hommes et 5 % des femmes d’une génération de salariés du privé"

"Cette étude apporte des résultats statistiques permettant d’étayer l’hypothèse d’un rôle des conditions de travail dans la formation des inégalités sociales de mortalité.

L’étude présentée ici analyse les risques de décès précoce (entre 35 et 60 ans) d’une génération de salariés du privé par catégorie socioprofessionnelle détaillée. "

Elle montre qu’à milieu social donné, où les comportements et modes de vie peuvent être considérés comme homogènes, apparaissent des écarts significatifs de mortalité précoce entre les catégories socioprofessionnelles détaillées, qui semblent renvoyer aux risques spécifiques de chaque profession. Plus encore, elle met en évidence un lien entre le risque de décès et les caractéristiques d’emploi comme la taille de l’entreprise, le fait d’être ou non à temps complet et le secteur d’activité."

Résumé

"Les inégalités sociales de mortalité sont particulièrement prononcées en France.  Ces inégalités entre groupes sociaux pris au sens large peuvent résulter principalement de différences en termes de comportements et modes de vie, et/ou en termes d’exposition aux risques professionnels, les deux pouvant par ailleurs être interdépendants."

"aux cadres et professions intermédiaires auxquels est associée une relativement faible mortalité s’opposent les employés et ouvriers caractérisés par une relativement forte mortalité. Ainsi, 6,7 % des hommes nés entre 1940 et 1946 et cadres dans le secteur privé à 36 ans sont décédés avant 60 ans1 contre 14,3 % de ceux employés ou ouvriers non qualifiés."

Télécharger l’étude

***

Inégalités sociales face à la mort

"Mourir avant 60 ans, c’est le destin de 12 % des hommes et de 5 % des femmes d’une génération de salariés du privé, montre l’étude de l’Insee, qui porte sur un échantillon de personnes nées entre 1940 et 1945, observées entre 1975 et 2007.

Plusieurs facteurs influencent les risques de décès : la situation sur le marché du travail, la profession occupée et les risques qui lui sont liés. Ainsi, la probabilité de décès avant 60 ans des hommes employés et ouvriers non qualifiés atteint 14,3 %, avec de fortes disparités au sein de cette catégorie socio-professionnelle. Les conditions de travail sont plus favorables dans les entreprises de plus de 200 salariés, en général. Sans surprise, les hommes occupant une fonction de cadre ou une profession intermédiaire ont une mortalité inférieure aux employés et ouvriers : respectivement 6,7 % et 8,8 % pour les premiers, 12,4 % et 14,3 % pour les seconds.

L’écart le plus marquant se situe, aux deux extrêmes, entre les ingénieurs et les cadres techniques d’entreprises (5,5 % de risque de décès avant 60 ans) et les agents de surveillance (21,3 %). Ce décalage permet de constater que la profession exercée et le niveau de diplôme entrent en compte dans l’espérance de vie des salariés. D’autres facteurs, comme la mobilité professionnelle et les promotions, ont aussi des effets sur les risques de décès.

Les principaux clivages observés pour les hommes se retrouvent de manière identique sur l’échantillon de femmes. Cependant, les chiffres sont nettement moins marqués. La différence de mortalité entre hommes et femmes s’explique peut-être parce que la génération de femmes étudiées était moins présente sur le marché du travail qu’actuellement. Les prochaines études apporteront sans doute des précisions sur ce sujet."

***

Longévité et espérance de vie Claude MALHURET:

Hommes

1981

1991

Evolution

Espérance de vie totale

70,4

72,9

2,5

dont avec incapacité sévère

1,5

1,2

-0,3

en institution

0,6

0,5

-0,1

confiné à domicile

0,5

0,3

-0,2

alité

0,4

0,4

0

Femmes

1981

1991

Evolution

Espérance de vie totale

78,6

81,1

2,5

dont avec incapacité sévère

2,3

2,3

0

en institution

1,1

1,2

0,1

confiné à domicile

0,7

0,7

0

alité

0,5

0,4

-0,1

Source : Robine, solidarité santé n°1, 1994

Variations de l’espérance de vie sans incapacité

Hommes

1981

1991

Evolution

Espérance de vie sans incapacité

60,8

63,8

3,0

Espérance de vie sans incapacité sévère

68,9

71,7

2,8

dont avec incapacité modérée

8,1

7,9

-0,2

Incapacité permanente

6,8

7,1

0,3

Arrêt d’activité

1,3

0,8

-0,5

Femmes

1981

1991

Evolution

Espérance de vie sans incapacité

65,9

68,5

2,6

Espérance de vie sans incapacité sévère

76,3

78,8

2,5

dont avec incapacité modérée

10,4

10,3

-0,1

Incapacité permanente

8,9

9,1

0,2

Arrêt d’activité

1,5

1,2

-0,3

Source : Robine, Solidarité santé n°1, 1994

Cette évolution se confirmera-t-elle dans l’avenir ? Trois théories sur l’évolution de l’état de santé des personnes agées sont confrontées.

La pandémie des troubles mentaux, des maladies chroniques et des incapacités (Gruenberg et Kramer 1980) : la date d’apparition des maladies reste identique mais la durée de survie avec maladie augmente. On voit donc apparaître des états plus sévères.

La compression de la morbidité (Fries 1980) : l’âge moyen d’apparition des maladies est retardé, alors que l’espérance de vie est relativement constante. La morbidité est donc comprimée dans une courte période.

L’équilibre dynamique (Manton 1992) : la hausse de l’espérance de vie est en partie expliquée par le ralentissement du développement des maladies chroniques. La prévalence des maladies augmente mais les affections sont en moyenne moins sévères.

Un modèle concilie ces trois théories. Elles correspondraient chacune à une phase de l’évolution.

Le recul de la mortalité due aux maladies dégénératives entraînerait une expansion relative de la morbidité. L’amélioration des formes d’incapacité les plus sévères entraînerait un équilibre dynamique.

L’amélioration de toutes les formes d’incapacité entraînerait une compression relative de la morbidité.

L’épuisement des gains réalisables sur la mortalité entraînerait une compression absolue.

L’influence de certaines maladies sur l’incapacité a diminué, ce qui signifie une diminution de leur gravité. les maladies concernées sont :

- les maladies cérébro-vasculaires ;
- les maladies ostéo-articulaires ;
- les maladies cardiaques ;
- les maladies des artères et des veines traumatismes ;
- les maladies du système nerveux.

Certaines maladies sont plus souvent incapacitantes : les maladies mentales chez les femmes et les maladies des yeux

Pour d’autres enfin, telles que les maladies respiratoires, les cancers et les maladies auditives, les variations ne sont pas significatives : les résultats globaux pour la France semblent indiquer une compression de la morbidité, comme le montre l’augmentation de l’espérance de vie sans incapacité.

HOMMES

FEMMES

Midi-Pyrénées

75,1

Limousin

82,5

Poitou-Charentes

75,0

Midi-Pyrénées

82,4

Rhône-Alpes

74,4

Pays de la Loire

82,2

Centre

74,2

Poitou-Charentes

82,2

Pays de la Loire

74,2

Centre

82,1

Ile-de-France

74,1

Rhône-Alpes

81,9

Languedoc-Roussillon

74,1

Aquitaine

81,8

Limousin

73,9

Ile-de-France

81,8

Provence-Alpes-Côte d’Azur

73,8

Languedoc-Roussillon

81,8

Aquitaine

73,7

Provence-Alpes-Côte d’Azur

81,7

Longévité : les régions records depuis 1993 Source : Sesi 1998

Medcost

4 Responses

  1. [...] Données statistiques sur la démographie et l’espèreance de vie [...]

  2. Réduction des inégalités de santé dans l’Union européenne

    La Commission européenne s’engage à réduire les inégalités de santé dans l’UE. Bien que la santé des Européens s’améliore de manière générale, il y a de grandes différences entre les régions de l’UE et entre les personnes selon leur origine sociale, leur groupe ethnique et leurs niveaux de revenu et d’éducation. La vidéo dont vous trouvez le lien ci-après, intitulée "Réduction des inégalités de santé dans l’Union européenne", donne des exemples d’inégalité de santé qui existent en l’Europe et des actions prise pour les réduire.

    http://www.tvlink.org/mediadetails.php?key=dbca0a6ddb657dcf9ebb&title=R%C3%A9duction+des+in%C3%A9galit%C3%A9s+de+sant%C3%A9+dans+l%27Union+europ%C3%A9enne&titleleft=Consumers

  3. osteopathe 68 dit :

    très intéressant,merci pour les infos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 413 autres abonnés

%d bloggers like this: