Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Attention ! Vous n’élisez pas uniquement un Maire !

En allant déposer votre bulletin dans l’urne, lors de la prochaine élection municipale, vous allez bien entendu élire un homme et son équipe. A priori, leur fonction principale sera d’administrer la commune que vous habitez.

Mais n’oubliez pas que cet homme et cette équipe seront chargés, à l’automne prochain, au sein d’un collège électoral*, d’élire pour un mandat de six ans, les 331 sénateurs qui composent le Sénat.

Il est donc d’une extrême importance, si vous en avez l’occasion, de questionner les candidats aux prochaines élections municipales afin de connaître leurs intentions de vote pour les élections sénatoriales.

Alors certes, il ne s’agira pas lors de ces élections sénatoriales de renouveler la totalité des 331 sièges, mais quand même d’en renouveler la moitié.

En cette période de grands chambardements de notre constitution, il ne me semble pas inutile de rappeler que ce sont ces sénateurs qui ont le dernier mot, lorsque les deux chambres ne parviennent pas à voter le même texte de loi. On peut donc comprendre l’importance que les élections municipales ont plus particulièrement cette année.

Le système est ainsi fait, qu’on n’élit pas seulement le maire et les conseillers municipaux, mais également à travers eux, l’autre partie du corps des élus de sont les sénateurs.

A titre indicatif, il faut savoir que ces mêmes sénateurs sont de sacrés «cumulards».

Ils ne se contentent pas du confortable revenu que leur procure leur fonction au Sénat (mis à part ce qui se sont en même temps sénateur et conseiller municipal), il leur faut aussi toutes les indemnités liées fonctions de maire, de conseillers généraux ou régionaux.

Ainsi une rapide étude de l’effectuer à partir des données consultables sur le signe du Sénat montre que parmi les sénateurs actuels :

70 cumulent un mandat municipal et départemental, 6 un mandat municipal et régional

 

34 sont adjoint au maire

47 sont conseiller municipaux

123 sont maires

 

16 sont Vice-président du conseil général

33 sont Président du conseil général

9 sont Premier Vice-président du conseil général

55 sont Conseiller général

 

4 sont Vice-président du conseil régional

3 sont Président du conseil régional

14 sont Conseiller régional

 

A priori, il me semble que toutes ses fonctions qu’elles soient municipales, départementales ou régionales nécessitent amplement un travail à plein temps. Il faudrait être un surhomme, ce que nos hommes politiques ne sont certainement pas, pour en cumuler deux et faire correctement le travail pour lequel on est mandaté.

 

Je reviendrai, à l’occasion d’un plus long article, sur l’opportunité de maintenir en l’état le mode d’élection des sénateurs, voire même la fonction et la prédominance du Sénat sur l’Assemblée Nationale qui , elle, est constituée d’élus au suffrage universel direct.

 

*(maires, députés, conseillers municipaux, régionaux et généraux)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 580 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :