Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Marine Le Pen défend-elle vraiment la laïcité?

Depuis quelques mois, Marine Le Pen cherche à se positionner comme le porte-drapeau de la laïcité.

Elle n’hésite pas à comparer la prière sur la voie publique de certains pratiquants de la religion musulmane, privés de lieux de culte, dans une dizaine de communes en France, à une occupation du territoire national, précisant  » ceux qui pratiquent les prières sur la voie publique se comportent comme des occupants ».

Mieux encore, elle profite de chaque tribune médiatique qui lui est offerte pour amplifier sa croisade contre l’Islam, mélangeant allègrement les intégristes, les fanatiques, les pratiquants modérés d’une religion, à seule fin de faire croire aux plus naïfs d’entre nous que le discours sur la laïcité, le virage laïque de Marine Le Pen et du FN est celui qu’aurait défendue Jean Jaurès.

Seulement voilà, pour Jean Jaurès, la laïcité est « l’affirmation du bien public par rapport aux intérêts particuliers, elle est l’affranchissement mené à terme et non pas un combat contre les religions« . ce que semble avoir oublié Marine Le Pen.

C’est ainsi que lundi matin,sur BFM TV , lors d’un débat organisé entre elle et Jean-Luc Mélenchon, la présidente du FN a prétendu que l’intégrisme musulman « viole les règles de la laïcité en France », martelant: « C’est l’islamisme qui met en cause la laïcité »!

Marine Le Pen a certainement été victime d’un grand moment d’amnésie ou d’aveuglement, en prétendant que l’intégrisme musulman était le seul à violer les règles de la laïcité. Elle eut mieux fait de préciser que c’était l’intégrisme religieux , quel qu’il soit, qui violait les lois de la laïcité en cherchant à imposer sournoisement ses propres lois religieuses!

Mais elle en était bien empêchée puisse qu’en termes de « viol de la laïcité », elle et ses amis ne sont pas exempts de reproches!

N’est-ce pas le FN qui suggère la mise en place d’un dispositif de bourses destiné à soutenir tous les jeunes Français défavorisés pour leur inscription à un programme sport-études privé?

N’est ce pas Pierre Jaboulet-Vercherre, élus du Front National au Conseil Régional de Bourgogne, qui s’indigne que «le vice-président de la Régions, en charge des lycées, abaisse le taux de subvention régionale aux lycées privée (de 25 %)… alors que ce taux reste à 100 % pour les lycées publics»?

Étonnante tout de même cette conception de la laïcité de ces élus du Front National qui considèrent que l’école privée, et ceux qui font le choix personnel d’y suivre leurs études, doit être subventionnée au même niveau que l’école publique ?

Et pour le coup, si Jean Jaurès était encore en vie, il pourrait parfaitement, comme il le fait lors de son discours de Castres, le 30 juillet 1904, leur demander:

« Comment la démocratie, qui fait circuler le principe de laïcité dans tout l’organisme politique et social, permettrait-elle au principe contraire de s’installer dans l’éducation, c’est-à-dire au cœur même de l’organisme ? « 

Mais ce n’est pas tout.

Marine Le Pen qui stigmatise les prières dans la rue, n’a jamais au grand jamais stigmatisé les processions catholiques, alors que factuellement, les participants à ces processions se conduisent également comme des occupants, en empêchant les autres citoyens de circuler librement sur la voie publique. Pourquoi donc ce deux poids deux mesures?

Mais tout simplement parce que Marine Le Pen, qui voudrait bien nous faire croire qu’elle s’oppose systématiquement à tous les fondamentalismes, sans distinction, ne s’oppose en réalité qu’à un seul, le fondamentalisme musulman. Elle s’accommode très bien du fondamentalisme catholique et même du plus fanatique, du plus intégriste.

J’en veux pour preuve qu’elle a elle-même déclaré, le 14 janvier, au journal France-Soir, qu’elle avait fait baptiser ses 3 enfants à l’Église St Nicolas du Chardonnet, appartenant au courant le plus intégriste du Catholicisme: le courant traditionaliste Lefebvriste. Un courant catholique fondamentaliste, très extrémiste, qui soutient des thèses on ne peut plus douteuses.

Vous me direz que, Marine Le Pen, la personne privée, a tout à fait le droit de pratiquer sa religion comme elle n’entend. Certes.  Je doute cependant que cette « proximité louche » d’un groupe d’intégristes, fussent-ils catholiques, soit une qualité requise pour la présidence d’une république laïque. Cela occulte quelque peu le discernement nécessaire pour tenir cette fonction.

A preuve: pourquoi Marine Le Pen prétend-elle que les personnes qui prient sur la voie publique sont dans l’illégalité, alors que les bâtiments de l’église dans laquelle elle a fait baptiser ses trois enfants est occupée illégalement depuis 1977, par la secte sacerdotale de Mgr Lefebvre, sans qu’elle en dise rien, sans qu’elle ne s’offusque publiquement et ne demande officiellement à la Nation d’agir pour que la loi soit respectée?

N’est-ce pas la faire preuve d’indignation sélective ? Et dans quel but ?

Est-ce pour tromper les véritables tenants de la laïcité qu’elle néglige de parler de ce que je considère comme un soutien appuyé à des fanatiques religieux catholiques ?

Qu’en est-il de ces liens avec la secte sacerdotale de Mgr Lefebvre? Dans la mesure où Marine Le Pen prétend accéder à la plus haute fonction de notre république laïque, j’espère qu’un journaliste aura le civisme de lui poser au plus vite la question.

Car, si on ajoute à tout ce qui précède que la candidate à la présidentielle de 2012 se dit favorable au déremboursement de l’avortement, sous prétexte qu’il existe suffisamment de moyens de contraception aujourd’hui, cela conforte dans l’idée que sa sensibilité religieuse catholique n’est en rien tolérante et se rapproche énormément des catholiques traditionalistes intégristes.

À ce titre, elle affiche une fausse laïcité qui cache probablement une volonté de rétablir l’hégémonie de la culture catholique en France. Elle est donc extrêmement dangereuse pour la nation car en dissimulant ses véritables convictions religieuses, qui se manifestent, malgré elle, dans une stigmatisation perpétuelle des pratiques religieuses musulmanes, elle fait courir au plus grand nombre des Français – qu’ils soient athées, protestants, agnostiques, catholiques tolérants – le risque d’un chaos qui n’aura rien à envier aux guerres de religion que notre pays a connues il y a plus de 500 ans.

Si tel est le cas, Jean-Luc Mélenchon a eu tout à fait raison de lui rappeler que les Français  » en ont par-dessus la tête d’être obsédés par ces histoires de religion. Dans ce pays, il n’y a pas de problème avec l’islam. Mais avec quelques fanatiques… Vous pratiquez un fanatisme contre une religion. »

Sources: Le volontaire; Le Point ; Le Parisien ; France-Soir; Conseil régional de Bourgogne; Sénat ; Clioweb ; Agoravox; Nationprese; Le Figaro ; Monsieur Jo;

Classé dans:Agir, Citoyens, Comprendre, Culture politique, Des hommes et des femmes, Humanisme, Politique, , , , , ,

Mon twitter

Archives

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 580 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :