Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

ENTRETIEN AVEC CORNELIUS CASTORIADIS

Pour moi, cet entretien, est absolument passionnant !

La discussion tourne autour de points qui sont essentiels à mes yeux. En voilà quelques extraits* :

« L’objet de la véritable politique est de transformer les institutions, mais de les transformer de sorte que ces institutions éduquent des individus vers l’autonomie. Sans cela, il n’y a pas de société autonome. C’est la soi-disant philosophie politique moderne et contemporaine qui a « oublié » la question de l’éducation, laquelle avait été la préoccupation centrale de tous les grands philosophes, de Platon et Aristote jusqu’à Rousseau. La philosophie politique parle maintenant en présupposant que des « individus libres » ont été donnés, on ne sait comment, à ces sociétés, sans doute fournis par une usine, et que la seule question est d’arranger leurs rapports. …Voici un des aspects de ce paradoxe : l’autonomie, c’est la capacité de mettre en question l’institution donnée de la société – et c’est cette l’institution qui, moyennant surtout l’éducation, doit vous rendre capable de la mettre en question... »

Sur une distinction entre le pédagogue, l’enseignant et l’éducateur ?

« J’accorde une place immense à l’éducation et surtout à son orientation fondamentale, mais il est clair qu’il y a des distinctions et des articulations à faire. D’abord il ne faut pas oublier que l’éducation commence avec la naissance et se termine avec la mort. Et l’essentiel de l’éducation que la société contemporaine fournit aux individus n’est pas l’éducation formelle dispensée par les écoles, mais celle répandue quotidiennement par les média, surtout la télévision, a publicité etc ; et, au-delà même de cela, par tout ce qui se passe dans la société, la politique, l’urbanisme, les chansons…Platon disait déjà que les murs même de la Cité éduquent les enfants et les citoyens… Une bonne partie de la pédagogie, peut-être la plus essentielle, commence avant l’école : lorsqu’une mère nourrit son enfant elle fait de la pédagogie, qu’elle le sache ou pas. Puis il y a certes la pédagogie au sens traditionnel et étroit, dans les institutions spécifiques et ses rapports avec l’instruction proprement dite qui ne sont pas simples »

La suite ici : http://www.barbier-rd.nom.fr/EntretienCastoriadis.html

* publié par le Centre de Recherche sur l’Imaginaire Social et l’Éducation, Université Paris 8, France

Publicités

Classé dans:Culture politique, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :