Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

URGENCE HAITI

« Implantée à Bordeaux, l’ONG Pharmaciens sans Frontières (PSF), qui travaille depuis 2004 avec la population haïtienne, lance un appel aux dons, après la destruction totale de son principal entrepôt situé dans la ville de Gonaïve, la plus touchée par les inondations.

« Quelle est la situation actuellement là-bas, quels sont les risques majeurs et les besoins immédiats ?

Près de 70% de la population est privée d’eau potable et de nourriture. Des épidémies risquent de se déclencher et les besoins sont énormes. La première urgence est évidemment de remplacer le stock de médicaments, mais il faut également mettre à disposition des moyens logistiques pour le personnel. Nous craignons une recrudescence de toutes les maladies liées à l’eau : le choléra, les maladies diarrhéiques. Mais aussi un problème de famine. Les premières alertes sont apparues dès le mois de mars, avec l’augmentation catastrophique du prix des matières premières, dans un pays où 70% de la population vit avec moins de 1 dollar par jour. Désormais, les rizières sont détruites, les champs inondés, tout est dévasté. Il ne suffit donc pas de sauver les gens, mais aussi de leur donner les moyens ensuite de continuer à vivre. » la suite : http://www.libebordeaux.fr/libe/2008/09/98-de-nos-stock.html

Les dernières nouvelles par Sophie :

« …Enfin un peu de répit, après deux jours de pluie et de vent un bout de ciel bleu est apparu ce matin. L’eau qui avait atteint par endroit 4m de haut se retire laissant peu à peu place à 1 mètre de boue et de gravât. Les personnes prisonnières de leur maison ou de leur toit fuient le centre ville. Depuis ce matin, un flot continu de personnes marchent en direction du nord sur le quartier de Gatterau transportant avec eux ce qu’ils ont pu sauver. La sécurité civile évacue les habitants du centre vers les zones sécurisées plus de 20 000 personnes. . Les dégâts sont important, on raconte que plusieurs personnes perchés sur leur toit sont décédés depuis hier, les blessés se compte par centaines. L’hôpital de la Providence est sous les eaux, les patients vont être évacués sur St Marc. Les magasins d’alimentation qui n’ont pas été inondés sont pris d’assaut par la population affamée, il n’y a déjà plus de pâtes ni de riz. La MINUSTAH a commencé cette nuit la distribution de nourriture. Je viens juste d’apprendre par radio que Akim, notre chauffeur a pu enfin récupérer Beline, l’infirmière de PSF perchée sur son toit depuis vendredi soir avec ses deux enfants. Tout le monde s’affaire essayant de se mettre à l’abri car les ouragans ne semblent pas décidés à laisser Haïti…

Grâce à un convoi de camion UN, j’ai pu accéder au dépôt périphérique il n’y a plus rien, tout a été inondé, les médicaments flottent dans les eaux usées et la boue. Nous avons réussi à sauver 2% du stock ! Et l’aide d’urgence n’a pas encore pu arriver… la route est toujours impraticable. Vers 21h00 le pont de Monrui sur la route de Port Au Prince a cédé. Voilà les dernières nouvelles, je vous en redonne ce soir. »

Les dons peuvent être adressés à
PSF-CI, 9 rue André Darbon 33300 Bordeaux,
ou via le site internet
www.psfci.org

Publicités

Classé dans:Politique, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :