Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

La réémergence de l’archaïsme politique en Europe : Vers un test français

J’ai relu, en rangeant mes dossiers, ce texte de Franck Biancheri, qui est d’une pertinence extrême :

« Nous Européens avons été au XX° siècle, d’Est en Ouest de notre continent, les acteurs de terribles tragédies historiques commises au nom de la modernité alors qu’elles n’étaient en fait que l’expression contemporaine de l’archaïsme le plus ancestral.

Répression, brutalité, mensonge, manipulation, extermination, conflit, division, terreur, arbitraire, … se sont habillés des plus beaux atours, d’abord camouflées sous des termes en apparence anodins ou positifs comme sécurité, modernisation, sincérité, vérité, protection, progrès, libération, identité, efficacité, … jusqu’à ce que leur vraie nature se révèle : cet étrange mélange de folies individuelles et collective.

Hitler, Staline, Franco, Pétain, Mussolini, et quelques autres en ont été les figures de proue, tandis que les peuples s’embarquaient divisés, avec ferveur ou au contraire avec effroi, dans l’aventure que la folie de ces chefs avait programmée.

Cet archaïsme ressurgit partout actuellement en Europe, et la France est loin de faire exception. Comme l’avait écrit en 1998 Europe 2020 dans son fameux scénario intitulé « UE 2009 : quand les petits-fils d’Hitler, Franco, Pétain, Mussolini et Staline prendront le pouvoir », plus nous nous éloignons de 1945, plus les archaïsmes qui avaient dominé la période précédente reprennent du « poil de la bête ». Et ne nous y trompons pas : quand l’époque est mûre, l’apparence de l’archaïsme le plus dangereux est toujours celle de la modernité la plus contemporaine. Ne cherchez donc pas les hommes en uniforme friands de défilés militaires (ils viendront plus tard), mais surveillez bien les discours gestionnaires ronflant d’efficacité, les « valeurs » portées en bandoulière, le recours à la « science » pour légitimer les convictions morales, les rengaines d’histoires à faire peur à l’ « honnête citoyen », et les prétentions à protéger tout le monde de tous les dangers.

Ces « archaïques » en costume moderne ne sont certes pas toujours faciles à débusquer car ils sont toujours le fruit d’une époque où ces thèmes font florès. Mais si l’on ouvre bien les yeux, on les identifie rapidement car ils sont toujours à la manœuvre dans la même direction : diviser, contraindre, empêcher, effrayer, … . Faisons ainsi un petit tour des formes que peut prendre cet archaïsme européen en pleine résurrection.

L’archaïsme, c’est notamment quand la figure du chef, sa volonté, sa folie éclipsent l’esprit, l’aptitude à réfléchir, le sens du discernement du citoyen qui éteint ses inquiétudes et se persuade que le « chef » ne mettra en œuvre de son programme annoncé, que ce qui est « bien » et qu’il laissera tomber ce qui est « mal », que « ces éléments négatifs ne sont ajoutés au discours que pour permettre au chef la conquête du pouvoir, pour qu’il séduise les autres, ces incultes et ces idiots dont il a besoin pour obtenir sa majorité ». C’est ce que pense le citoyen « raisonnable » qu’emporte l’émotionnel et la quête du chef, convaincu qu’il est que l’inculte, le myope, l’idiot, le manipulé, c’est forcément l’Autre… La suite à lire ici : http://www.europe2020.org/spip.php?article468&lang=fr

Publicités

Classé dans:Politique, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :