Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Guaino prend les rênes…

Alors que le Premier Ministre est contraint d’évacuer d’urgence son hôtel de Matignon (pauvre homme, obligé de vivre à l’hôtel…ah ! la crise immobilière n’épargne personne !)

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/10/02/01011-20081002FILWWW00498-matignon-evacue-en-partie.php

Alors que Roger Karoutchi, secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement, nous informe, sur France 2, que F.Fillon revient sur sa décision de ne pas débattre sur la crise financière. « Le Premier ministre a accepté : il y aura un débat sur la crise financière au Parlement mercredi de la semaine prochaine »

http://www.lejdd.fr/cmc/politique/200840/crise-un-debat-qui-fait-debat_153550.html

H.Guaino, l’éminence grise le conseiller du Président de la République, relègue au fin fond des placards de la République les critères de Maastricht « ils ne sont pas la priorité des priorités » a-t-il déclaré devant Les députés UMP, réunis à Antibes pour leurs journées parlementaires.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/10/02/01011-20081002FILWWW00543-maastricht-guaino-ne-convainc-pas.php

« Il a également estimé que ce n’était «pas le temps du débat» sur «chaque décision prise», soulignant que le «pouvoir exécutif est en charge de prendre ses responsabilités», alors que l’opposition réclame un débat au Parlement sur la situation économique. « Le pouvoir exécutif est en charge de prendre ses responsabilités, de réagir aux événements, de protéger les Français, de protéger leur épargne», a ajouté le conseiller de Nicolas Sarkozy. »

http://www.leparisien.fr/economie/henri-guaino-pas-de-debat-sur-la-crise-02-10-2008-262711.php

Je ne sais pas si H.Guaino s’exprimait en son nom ou en celui du Président de la République. Si c’est en son nom, il commet « une faute professionnelle » vis à vis de son employeur. N.Sarkozy, présidant aux destinées de l’Europe pendant encore quelques mois !

En prenant le contre pied de Roger Karoutchi, Henri Guaino commet une grave erreur vis à vis du gouvernement de notre pays !

Il se substitue PUBLIQUEMENT à lui, perdant ainsi toute mesure !

Faudra-t-il lui rappeler qu’aux yeux de la Constitution, il n’est rien ?

Ce qui est intéressant dans ces gaffes successives de H.Guaino c’est qu’il commence à perdre son sang froid.

Nous pouvons donc, ainsi, enfin savoir, au grand jour, qui commande notre pays :

Quelqu’un qui n’a pas été élu au suffrage universel pour le faire !

Dans la cohorte des lois qui sont votées « au débotté » depuis 1 ans et demi, je n’ai pas vu passer celle abrogeant la République, ni celle supprimant l’élection de nos représentants au suffrage universel !

Quelqu’un pourrait-il me donner les références de ces nouvelles lois ?

Advertisements

Classé dans:Politique, , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :