Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Halte aux charognards !

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais depuis un mois, le nombre d’annonces plus alléchantes les unes que les autres, concernant les prêts renouvelable et le rachat de crédit se multiplient. Elles pullulent dans les journaux, sur les sites internet et les boîtes aux lettres électroniques !

C’est une surenchère de prêts renouvelables à volonté, de « réserves d’argent disponibles tout de suite », de crédits remboursables dans 3 mois seulement ou de promesses de taux exceptionnels. Toutes ces publicités ne jouent que sur la peur du manque et incitent en fait à un endettement excessif.

On voit bien que certaines sociétés de crédit ont compris dans quelles impasses de nombreuses familles allaient se trouver. Les rapaces ont flairé les bonnes affaires !

L’Etat, pourrait prendre en urgence une mesure pour permettre à de nombreux foyers de faire face aux problèmes qu’elles rencontrent :

Trop souvent, on voit en commission de surendettement, des sociétés de crédit user de leur droit d’opposition à un étalement de la dette, ce qui abouti au refus du dossier de surendettement. C’est leur droit le plus strict, le législateur l’a voulu ainsi.

Il me semble qu’une mesure d’exception, d’une durée d’un an, pourrait être prise par rapport à cette possibilité d’opposition des sociétés de crédit, compte tenu :

  • du fait que les sociétés de crédits, souvent filiales d’organismes bancaire, vont bénéficier d’un très sérieux coup de pouce financier de l’Etat, donc de NOUS.
  • du fait que la crise économique va sérieusement perturber le pouvoir de remboursement des familles ( augmentation des prix, mise en chômage partiel) et que les incidents de paiement vont se multiplier, alors qu’il n’y aura pas à proprement parler « d’accident de la vie »
    tels que prévus par la loi sur le surendettement.

Les personnes qui souffrent actuellement de problèmes de liquidités, pour faire face au paiement des charges inamovibles (loyer, énergie, alimentation, transport) pourraient être tentées de répondre favorablement aux offres de crédits diverses et variées.

Il est donc nécessaire d’être très vigilant face à ses offres alléchantes qui n’ont pour seul but que de vous pousser à consommer sans vous priver, sans penser au lendemain !

Il est normal, par les temps qui courent, d’avoir peur du lendemain, de ne pas savoir comment payer les factures et loyers à venir. Ce n’est pas pour autant qu’il faut continuer à se laisser plumer !

Il est préférable de se tourner d’abord vers les circuits sociaux afin d’essayer de s’en sortir, sans l’aide de ceux qui sont responsables de la crise économique et entendent en profiter pour s’enrichir encore plus.

  • Les sociétés comme EDF GDF ont mis en place, en concertation avec les services sociaux locaux, des solutions qui permettent de palier à un manque d’argent momentané….
  • Les Conseils Régionaux peuvent allouer des aides aux familles en difficultés…

Bien sur, ils ne financeront certainement pas l’achat du dernier écran plat ou de la nouvelle console de jeu. Mais pour vous aider à manger, vous loger et vous nourrir, ils peuvent vous soutenir momentanément et vous conseiller dans vos démarches pour alléger vos dettes.

Malgré tout, si vous préférez en passer par les offres de crédits actuelles :

Pour les rachats ou regroupements de crédits : si vos crédits actuels sont des crédits à taux fixes et qu’on vous propose un rachat à taux variable, REFUSEZ ! Ce type de taux vous obligerait à rembourser pendant plus longtemps une somme plus importante que ce que vous avez déjà comme crédit.

Pour les offres de cartes de crédit renouvelable : Ces formes de crédits sont souvent proposées avec une carte bancaire. Actuellement les sommes minimum empruntables dépassent parfois largement les besoins des ménages. Le taux de l’argent prêté est considérable. Cette forme d’endettement est une des plus pernicieuses, car on ne se rend pas concrètement compte des sommes empruntées. Si vous avez un achat inférieur à 1500 euros, demandez plutôt un paiement en trois fois !

Si on ne veut pas que les foyers entrent dans des situations d’endettement dont ils ne pourront plus jamais sortir, il faut que le gouvernement, mette en place très rapidement et parallèlement :

  • Une mesure d’exception pour les dossiers de surendettement actuels et à venir.
  • Une mesure d’encadrement TRES stricte des nouveaux produits de crédits qui commencent à fleurir sur le marché des offres aux particuliers !

Il serait totalement amoral que les Banques et organismes financiers qui ont plongé les pays dans la crise économique actuelle, en tire un profit quelconque et repasse une seconde fois à la caisse !

A lire : http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2008/10/17/avec-la-crise-les-offres-de-credit-promotionnelles-se-multiplient_1108095_1101386.html

Publicités

Classé dans:Politique, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :