Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

L’ETAT doit protection à chacun de ses citoyens.

Réagissant à l’affaire de l’espionnage privé d’Olivier Besancenot, M.A.M. à déclaré : »Je suis et je serai intransigeante à l’encontre des fonctionnaires qui donneraient des informations à ces officines ». Nouvel Obs

Certes, mais le mal est fait et la réaction à postériori n’empêche rien !

La Ministre de l’Intérieur avait affirmé, concernant le la modification sur le fond du fichier EDVIGE, mi septembre, sur RTL : « Sur le fond, non… En revanche il sera rédigé différemment de façon à ce que les craintes infondées ou les inquiétudes réelles qui s’étaient manifestées trouvent des réponses et des solutions ».

Il y a pourtant un risque AVERE qui nécessite d’annuler la mise en place d’un fichier EDVIGE bis, ou ter…

Les « affaires Besancenot et Bertrand » en apporte la preuve irréfutable. La fragilité d’un tel fichier de renseignements ne tient pas tant à la fragilité des protections des systèmes informatiques MAIS aux hommes et femmes qui les utilisent, qui y ont accès et à l’usage qu’ils peuvent faire des informations ainsi récoltées. Tous les concepteurs de bases de données le savent parfaitement, on peut mettre en place toutes les sécurités informatiques qu’on veut, si les utilisateurs des données ne sont pas HONNETES, ça ne sert à rien !

Les propos de la ministre de l’Intérieur n’apportent pas les garanties de protection de chacun des citoyens français que la Constitution du pays impose !

N’oublions pas que dans les affaires concernant l’espionnage d’Olivier Besancenot par agence de détectives privés et celle des carnets de l’ancien directeur des Renseignements Généraux, ce sont des fonctionnaires de Police, pourtant assermentés et soumis à des règlements intérieurs très « sourcilleux », qui font la faiblesse du système. Parmi les sept personnes mises en examen dans l’enquête sur la surveillance d’Olivier Besancenot, figurent trois policiers – dont un à la retraite – et un agent des douanes (fonctionnaires d’Etat qui représentent l’Etat français dans l’exercice de leur fonction) ». Les renseignements, qu’ils sont soupçonnés d’avoir divulgués, sont issus des bases de données dont les informations sont UNIQUEMENT utilisables par les services de Renseignements (préfecture et DST). Le risque est augmenté pour les fichiers EDVIGE, puisque d’autres fonctionnaires de police pourraient y avoir accès.

Force est de constater que les LOIS existent DEJA et encadrent l’accès à des données par les fonctionnaires de police et la diffusion de ces données. Ces lois ont été contournées, ignorées, démontrant ainsi que le système de protection des données et des personnes n’est pas fiable !

Ces affaires démontrent bien que le fichage, informatique ou non, n’est pas à l’abri de personnes indélicates !

L’Etat législateur a bien joué son rôle. Cependant, l’Etat ne peut être partout et vérifier que chaque policier, chefs d’entreprises, homme politique et enquêteurs privés respectent la loi ! Il y a des failles de sécurité, liées aux personnes, à leur manque de moralité que l’Etat ne pourra JAMAIS, prévenir…sauf à mettre un policier derrière chaque personne ayant accès aux données…et un autre policier pour surveiller celui qui surveille celui qui surveille 😉

L’Etat n’a pas SU et/ou PU, PROTEGER des données CONFIDENTIELLES. Il ne peut garantir que l’ensemble des personnes qui accéderont aux données contenues dans le fichier EDVIGE sont incorruptibles ;-). Il atteindrait le summum du ridicule en mettant en place un système de surveillance de ceux qui surveillent !

Le gouvernement et les pouvoirs en place sont dans l’incapacité de garantir la confidentialité et la sécurité des données contenues dans la base EDVIGE quelle que soit la version du texte qui sera proposée ! Dès lors peut-on imaginer, en toute bonne foi, que le simple relookage du texte que nous propose le gouvernement, suffira à garantir la protection de chacun des citoyens français.

Faut-il persister à prendre le risque de voire des données personnelles entre les mains de gens sans foi ni loi ?

NON à EDVIGE…même relooké, abrogation immédiate du décret qui autorise sa mise en place !

Sources :

http://www.lepost.fr/article/2008/10/16/1289839_razzy-hammadi-l-etat-devrait-suspendre-ses-contrats-avec-taser_0_685227.html?#reaction_684870

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20080917.OBS1620/alliotmarie__edvige_ne_sera_pas_modifie_sur_le_fond.html?idfx=RSS_notr

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/politique/20081018.FAP2567/michele_alliotmarie_veut_assainir_le_secteur_de_lintell.html

Publicités

Classé dans:Politique, , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :