Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Des sommets ! Ils veulent des sommets !

George Bush, Nicolas Sarkozy, et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso ont décidé samedi, à Camp David, pour faire face à la crise financière, de se rencontrer lors d’une série de sommets internationaux.

Ah ! Ils veulent faire une série de sommets…ben qu’ils s’encordent tous et partent se faire la série des sommets de la Cordillère des Andes ou de l’Himalaya ! Ca va les occuper ! Avec un peu de chance, ou pourrait ne plus les revoir ! Ca sera bien aussi efficace que leurs réunions stériles !

Parce que, il faut bien le dire, le premier sommet est à peine en vue que les « pics à glace » sont sortis !

  1. La rencontre aura lieu sur le « territoire américain », probablement bien à New York mais pas au siège – extra territorial – des Nations-Unies. 1 point pour Bush !
  2. Sarkozy appelle à une « refonte du capitalisme », car « on ne peut pas non plus continuer avec les mêmes causes qui produiront les mêmes effets. L’économie de marché a besoin de règles». Bush ne veut pas entendre parler d’une gouvernance économique mondiale. « Il est essentiel que nous préservions les fondements du capitalisme démocratique.
  3. Les Européens proposent une forme de supervision mondiale des marchés qui pourrait échoir au Fonds monétaire international. Bush a rappelé croire «fermement dans la liberté des marchés», a mis en garde contre les effets pervers que de nouvelles réglementations pourraient avoir sur l’activité économique. Ce en quoi les représentants du patronat mondial, réunis en G5, le rejoignent dans leurs conclusions le 17/10/2008. Tout en soutenant les plans de sauvetages élaborés par les Etats-Unis et l’Europe pour soutenir le secteur bancaire, ils ont appelé les Etats à cesser leurs interventions dans l’économie une fois la crise internationale passée. « L’intervention de l’Etat pourrait ralentir les chances de retrouver un rythme de croissance soutenu » après la crise, a prévenu Mme Parisot à l’issue de la réunion.
  4. Sarkozy, a parlé, devant l’Assemblée nationale du Québec, de l’émergence d’un «monde nouveau…Ce monde nouveau, ou bien nous arriverons à le réguler, à l’organiser, à le moraliser, et alors de cette crise sortira un progrès pour l’humanité. Ou bien nous n’y parviendrons pas et le chacun pour soi, les égoïsmes, les fanatismes, la logique d’affrontement prévaudront, et alors, ce monde sera peut-être pire que celui que nous avons connu». Dana Perino, porte-parole de Bush a affirmé : «Je peux vous assurer que je ne crois pas qu’on réécrira Bretton Woods demain à Camp David».

Ils n’ont pas l’air d’être vraiment d’accord sur les objectifs à poursuivre « les p’tits gars » ! Les sommets pourraient accoucher d’une souris !

A lire aussi:

« C’est de New York qu’est partie la crise. C’est à New-York que nous trouverons une solution »

Crise : le choc sarkozy-Bush

Laurence Parisot réunit un « G5 patronal »…

Classé dans:Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :