Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

De l’art de contourner l’opposition à ses décisions

Très fort notre gouvernement !

Devant la fronde politique et populaire qu’avait soulevé sa proposition de se servir des fonds collectés, grâce aux livrets A, pour renflouer les banques fragilisées par leurs mauvaises gestions des risques financiers et leurs excès boursiers, l’Etat avait été obligé de renoncer.

Mais ce n’était que renoncement provisoire… si l’on en croit l’article d’Anne Michel dans le journal « Le Monde ».

« Une proposition de décret vient, en effet, d’être soumise aux membres de la Commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Cette institution financière publique centralise aujourd’hui les dépôts sur Livrets A, qu’elle affecte au financement du logement social. »

« Le décret prévoit de ponctionner sur les fonds gérés par la CDC, 5,5 milliards d’euros en 2009 au titre des encours de 2008, et plus de 10,5milliards d’euros au cours des trois prochaines années.

Dans les faits, le projet de décret implique que la CDC rende aux banques la majeure partie de la capitalisation des intérêts des livrets (A, LDD et les LEP)- rémunérés à 4 % depuis le 1er août. »

« La proposition de décret du gouvernement suscite l’inquiétude des parlementaires composant la Commission de surveillance de la Caisse des dépôts. Réunie mercredi 12 novembre, cette instance, présidée par le député Michel Bouvard (UMP), a, fait des plus rares, émis un avis négatif sur ce projet de décret. »

 

Sachant que l’argent des livrets est placé en actions ou en produits monétaires sur les marchés. Les banques sont, par ce biais déjà bénéficiaires des liquidités que les Livrets A collectent. Il est donc légitime que les parlementaires s’interrogent sur l’utilité de ce nouveau décret ?

Le texte, doit être soumis au Conseil d’Etat avant la fin de l’année, dans sa rédaction actuelle.

Si on ajoute au 10,5 milliards d’euros prévu par cette proposition aux 17 milliards mobilisés pour les banques, se seront au total 27,5 milliard d’euros que nous leur donneront !

Et pourtant, on vient nous dire, que nos banques sont plus solides que leurs concurrentes mondiales, qu’elles n’ont pas de soucis à se faire et que nous pouvons dormir sereinement !

Moi, voyez, quand j’apprends ce genre de nouvelle, je commence sérieusement à me demander si le gouvernement est tout à fait au courant de la situation. A moins qu’il le soit depuis le début mais que, pour ne pas affoler le particulier et les actionnaires, il ait préférer « faire son coup en douce »…

En tout cas, si le Conseil d’Etat donne un avis favorable à ce décret, pour le financement des logements sociaux, on peut toujours attendre…les caisses sont très très vides et vont l’être encore plus, car visiblement la priorité du gouvernement est d’aider les banquiers et uniquement les banquiers…et probablement pas tous…juste les amis et les amis d’amis !

Advertisements

Classé dans:Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :