Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Crier « au loup » pour avoir les bananes !

Nous croyons, nous autres humains développés, avoir le monopole de de la manipulation de nos congénères.
Nous croyons être les seuls à savoir faire diversion alors qu’il n’en est rien.
De nombreux chercheurs, spécialisée dans l’observation des primates et d’autres espèces, notamment des oiseaux, ont observé des « comportements trompeurs " qui consistaient à lancer des cris d’alarme pour distraire l’attention des dominants du groupe, à fin de s’accaparer la nourriture.

Ces observations anecdotiques,Brandon Wheeler, un anthropologue biologiste à l’Université Stony Brook de l’État de New York , a voulu les rendre moins anecdotiques, plus systématiques.
C’est ainsi qu’il a mené une série d’expériences dans le parc national d’Iguazu en Argentine.

L’observation porte sur un groupe de singes capucins bruns (Cebus apella nigritus) .

capucin

Photo Credit: Brandon Wheeler

Ces primates sont d’une taille relativement petite. Ils vivent en Amérique du Sud, se nourrissent principalement de fruits et d’insectes. Ils constituent une société de 7 à 40 animaux,  hiérarchisée, dans laquelle les éléments dominants utilisent l’intimidation auprès des plus faibles pour s’accaparer la nourriture.Ils communiquent entre eux  par "vocalisations"."11 vocalisations ont été distinguées, réparties en quatre catégories selon leur objet : cri de contact concernant un seul individu, cri de contact concernant la troupe, cri d’alarme destiné à la troupe et cri ponctuant la fin d’une attaque réelle ou potentielle. Les appels de régulation spatiale sont au nombre de trois : ‘huh’ pour maintenir la distance entre les membres, ‘arrawks’ pour la réduire et ‘hehs’ pour l’augmenter."*
Lorsqu’ils se sentent menacés par la présence d’un serpent ou d’un prédateur, comme un ocelot, ces singes émettent un avertissement, qui ressemble à un hoquet, pour alerter les autres membres du groupe. Ces alertes provoquent la fuite, la dispersion du groupe. Brandon Wheeler, alors qu’il observait un groupe de capucins bruns en train de manger sur des plates-formes dans les arbres, a remarqué que ces appels n’étaient pas toujours de vrais avertissement. En effet, certains des singes « criaient au loup » alors qu’il n’y avait aucun prédateur dans les environs.
Les jeunes capucins, subalternes relégués par les « dominants » à la périphérie des plates-formes, ont poussé le cri d’alarme correspondant à la présence d’un ocelot. Ce qui a eu pour effet de faire fuir les « dominants » , laissant ainsi la plate-forme et surtout la nourriture disponible pour les capucins subalternes qui avaient donné l’alerte.

Brandon Wheeler a donc été décidé de faire une observation plus poussée de ce comportement, afin de vérifier si, chez les singes capucins, l’utilisation des "appels d’alarme trompeurs" était une manière d’usurper intentionnellement les ressources alimentaires.
Au cours de cette observation, pour qu’il soit considéré qu’on était face à une fausses alarmes, il fallait que l’alarme corresponde à certaines conditions.

Elle devait être :

  • déclenchée par des subordonnés,
  • plus fréquente lorsque la nourriture est la plus rare,
  • plus fréquente lorsque la nourriture est moins accessible ,
  • lancée lorsque l’appelant est dans une position spatiale dans laquelle il a des chances d’augmenter son succès de s’accaparer la nourriture lorsque ses congénères réagissent à l’alarme en fuyant.

Pour mener à bien son expérience, Brandon Wheeler a installé dans les arbres des plates-formes sur lesquelles étaient disposés des morceaux de bananes.
Wheeler a alors constaté que ce sont les individus subalternes, écarté des plates-formes par les dominants, qui émettaient les faux cris d’alerte, en particulier quand ils étaient proches de la plate-forme.
Dans 40 % des cas, les dominants ont réagi à l’alarme par la fuite, permettant aux subalternes de profiter de cette fuite et de prendre place près de la source de nourriture.
L’observation a montré que si les fausses alarmes sont moins fréquentes lorsque l’alimentation est abondante, elles se multiplient lorsque la nourriture est rare et moins disponible.
Ces résultats sont généralement favorables à l’hypothèse que les appels d’alarme sont utilisés par les Capucins pour réduire les effets de la concurrence alimentaire.
Brandon Wheeler pense que si ces fausses alarmes sont délibérées, cela suggère que les singes capucins ont développé la capacité de prédire comment les autres répondent à des stimuli.
"Il ya une hypothèse appelé" "hypothèse de l’intelligence machiavélique" selon laquelle l’augmentation des capacités cognitives évolue de telle sorte que les individus peuvent mieux soutenir la concurrence dans les types d’interactions compétitives qui découlent inévitablement de la vie en groupe», dit-il. "Un des postulats de l’hypothèse est que la tromperie doit être un comportement."

Klaus Zuberbühler ,psychologue de l’Université de St. Andrews au Royaume-Uni, un expert en primates, spécialisée dans l’étude de leur "vocalisations", considère l’étude de Wheeler comme «un excellent travail empirique». Mais il doute que les données apportent la preuve de la tromperie intentionnelle. Il pense que les fausses alarmes des singes subalternes sont plutôt liées au stress environnemental.
Brandon Wheeler, quant à lui, précise que des investigations plus approfondies seront nécessaires pour démontrer que ce comportement est intentionnel de la part de l’appelant.
Investigations très certainement intéressantes à suivre, car si Brandon Wheeler parvient à démontrer que le comportement des capucins est intentionnel, cela voudra dire que ces petits singes sont à un stade de la cognition bien plus élevée qu’on ne le pensait jusqu’à présent.

Sans compter que leur comportement n’est pas sans rappeler celui de certains de nos hommes et femmes politiques. N’est-il pas?
Sources :
Brandon Wheeler

Sciencemag.org

NOUVELOBS.COM

* Wikipédia

Mots clés Technorati : ,,
Publicités

Classé dans:Ecologie, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :