Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Au son du fifre et du tambour!

Atteints en plein cœur par les attaques répétées, y compris au sein de l’U.M.P.,  ( , , itou),contre N.Sarkozy qui avait déclaré "Au bout de deux ans d’enquête, deux juges indépendants ont estimé que les coupables devaient être traduits devant un tribunal correctionnel.", les courageux "Fifre et tambour* de l’armée Sarkozienne" se sont jetés dans la bataille…médiatique.

X.Bertrand à tenu à préciser que: "Est-ce qu’un seul nom a été cité par le président ? Alors, où est le problème ? Il n’y a pas de problème."

Ne confondrait-il pas diffamation (porter de fausses accusations contre une personne physique ou morale.) et présomption d’innocence?

“Focalisé “par D.de Villepin, X.Bertrand oublie peut être que les propos de NS portent également atteinte à la présomption d’innocence des 2 autres prévenus de cette affaire!

Aurait-il oublié que le respect de la présomption d’innocence "OBLIGE" quiconque à ne pas "utiliser le mot coupable" tant que le jugement n’est pas rendu par un tribunal compétent et que le manquement au principe n’est pas “aboli” par le  le fait de ne nommer personne ?

F.Lefebvre, quand à lui, c’est lancé dans une “raffarinade” digne de la “grande époque” : "Cette polémique est curieuse parce que, dans un procès, il y a des victimes et il y a des coupables. C’est la justice qui déterminera (mais) les coupables sont toujours parmi les prévenus", même si "les prévenus ne sont pas toujours coupables".

A-t-il oublié que les coupables ne sont pas toujours parmi les prévenus?

Devons nous lui rappeler la douloureuse affaire d’Outreau qui, in fine, a révélé qu’il n’y avait AUCUN coupable parmi les prévenus?

Une telle fougue aura-t-elle réussi à masquer une information importante et troublante,  surgie en fin de journée du 22/09/2009,lors du procès Clearstream, grâce à Me Metzner, avocat de Dominique de Villepin, interrogeant Imad Lahoud?

""Puisque c’est bientôt l’heure du dîner, parlons-en…avez-vous dîné deux fois avec Gilles Rappinet directeur de cabinet de Raffarin?"
Réponse: "Je connaissais Gilles Rappinet avant qu’il ait cette fonction, c’est un ami inspecteur des finances comme ma femme. D’ailleurs, je le vois jeudi soir!"

Maître Metzner: "avez-vous dîné 14 fois avec François Pérol? [ancien secrétaire général adjoint de l’Elysée, ndlr]"
"Je pense même 15 fois, sourit Lahoud. François est un très bon ami. Je regrette aujourd’hui que nos liens soient coupés. Je ne le vois plus, à sa demande. J’espère que nous reprendrons contact à la fin de cette affaire." Quant à Arnaud Tessier, c’est "un ami très proche" également. De même qu’Emmanuelle Mignon [ex-conseiller auprès de Nicolas Sarkozy, ndlr], qui "était à l’Ena" avec l’épouse de Lahoud.

Me Metzner, s’étonne des liens entre le prévenu et des proches de Nicolas Sarkozy, et assure que "la connaissance par Monsieur Sarkozy de ces listings est beaucoup plus ancienne qu’il ne le prétend". Se demandant "qui manipule qui?" dans l’affaire. "

Il me semble d’ailleurs me souvenir que C.Pasqua, le 25 septembre 2006, alors qu’il était entendu par les juges de l’affaire Clearstream en qualité de partie civile avait déclaré :  “Il m’avait indiqué qu’il savait qu’une machination était montée contre lui (…). A cette époque-là, je n’avais pas entendu parler de Clearstream et lui n’a pas prononcé ce nom. Mais il avait l’air très sûr de lui quant à la fiabilité de l’information qu’il avait eue selon laquelle il faisait l’objet d’une machination. »

Finalement, N.Sarkozy peut être content de sa "bourde médiatique".

Ca aura au moins permis de passer sous silence le fait que I.Lahoud à rencontré F.Pérol ( factures de “restau” à l’appui), le 28 février et le 18 mars 2004 et au moins une quinzaine de fois jusqu’en 2005 (période ou les noms de N.S., et d’autres, ont été introduits dans les listings) et qu’il est TRES proche de très bons et fidèles amis de N.Sarkozy.

Tout ceci n’est peut être pas lié…mais il y a des coïncidences troublantes , non?

*  “Ils participaient au face à face des armées du roi, de la république ou de l’empereur. Ces courageux musiciens étaient aussi présents pour sonner la victoire, égayer les bivouacs ou donner du courage aux blessés et malades sur le chemin du retour.”

Sources:

lesventsmarine

Challenge

Le Point

Le Figaro

Le Monde

Le Parisien

Publicités

Classé dans:Des hommes et des femmes, Politique, , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :