Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Les grandes heures de l’ultralibéralisme à l’aune des grandes heures de URSS!

Depuis une semaine, une votation citoyenne, portant sur la privatisation de La Poste,a été "organisée par une soixantaine de syndicats, associations et partis de gauche qui s’appuient sur la possibilité offerte théoriquement par la réforme constitutionnelle de juillet 2008 d’organiser un référendum d’initiative populaire sous conditions (1/5e des parlementaires soutenus par 1/10e des électeurs inscrits)" .

Commentant cette action Républicaine et Démocrate, le ministre de l’Industrie Christian Estrosi, a jugé «rassurant» l’attachement ainsi manifesté à La Poste, mais «discutables» les conditions du scrutin, sans valeur juridique: «il n’y a aucun contrôle sur ces urnes, ça rappellera les grandes heures de l’Union soviétique», a-t-il déclaré.

Le valeureux "sauveur de Molex"  oubliait cependant, comme l’a souligné Laurent Fabius, que "Cette votation citoyenne est aussi la conséquence d’un engagement présidentiel non tenu".

Vous n’aurez certainement pas raté la référence estrosienne aux "grandes heures de l’Union soviétique"…digne de ceux qui, en 1981, agitaient la peur de voir les chars soviétiques envahir la Place de la Concorde en cas de victoire de la gauche…la rupture vu par C.Estrosi, c’est ça!

Alors puisque M Estrosi lance, en quelque sorte, un concours sur ce que "ça rappelle", j’ai listé quelques points dans l’actualité sur le Traité de Lisbonne, qui me font penser que nous évoluons dans une "drôle de Démocratie" qui ressemble bien plus aux grandes heures de l’Union Soviétique que cette votation citoyenne dont C.Estrosi se gausse.

  • Le candidat Nicolas Sarkozy "s’était engagé à rendre possible un référendum d’initiative populaire sur ce type de sujet. Actuellement , alors que la loi est votée depuis plus d’un an, le gouvernement semble tout faire "pour l’exclure en refusant de publier le texte d’application indispensable". Ce blocage de la loi organique qui permettrait de lancer un référendum d’initiative populaire , AVANT le vote du changement de statu, c’est à dire pendant qu’il est encore temps, ça rappelle quoi? 

Ca rappelle quoi, à part un déni total des votes parlementaires que les dirigeants de l’URSS n’auraient pas renié?

  • L’obtention d’un vote positif par les Irlandais , "à l’usure", sur le traité de Lisbonne ( avec un taux d’abstention qui montre bien à quel point les Irlandais restent très méfiants par rapport à ce traite de Lisbonne), ça rappelle quoi?

Ca rappelle quoi, à part certains aveux obtenus à l’usure par les meilleurs "accoucheurs" du KGB…

  • Le contournement par le Parlement, à l’initiative du président de la République et du Gouvernement, le 4 février 2008,du résultat du référendum français qui s’était prononcé, le 29 mai 2005, à 55% contre le projet de constitution européenne.

Ca rappelle quoi, à part un irrespect total de la VOLONTE du PEUPLE SOUVERAIN digne de Staline?

  • Et les propos de N.Sarkozy qui n’a pas pu SE METTRE EN AVANT en parlant des " efforts accomplis notamment lors de la présidence française"  …

Ca rappelle quoi, à part la vantardise et l’immodestie d’un Candidat perpétuel du Kominterm ?

  • Enfin, cerise sur le gâteau,Daniel Cohn-Bendit, chef de file des Verts européens,n’a pas manqué de souligner  "Il n’y a plus que Vaclav Klaus, président de la Tchéquie, qui persiste à bloquer le processus. Les gouvernements européens doivent faire pression sur lui et lui faire comprendre qu’il doit abandonner sa politique d’obstruction. Cette attitude pourrait d’ailleurs coûter un poste de commissaire aux Tchèques lors du renouvellement de la Commission européenne", .  Cette façon de vouloir faire pression en utilisant la menace à peine voilée, sur la présidence Polonaise et Tchèque afin qu’ils ratifient le traite, ça rappelle quoi?

Ca rappelle quoi, à part, au mieux, des menaces de maffiosi qui se livrent à un racket et, au pire, des propos de "dictateurs" en herbe.

Il y a dans cette hâte à faire ratifier de grès ou de force, le traité de Lisbonne, quelque chose qui me gène énormément, quelque chose de "non dit" qui rend, tout à coup, extrêmement suspect les comportements de ceux qui se réjouissent aujourd’hui du "oui" irlandais…
Et il me semble que la votation citoyenne, à ce titre, est nettement plus CLAIRE quant aux objectifs qu’elle poursuit…quand bien même elle dérange le ministre de l’Industrie …

Et vous, qu’est ce que cela vous suggère, vous rappelle?

Sources:
Le Monde
Le Figaro
lci

Publicités

Classé dans:Des hommes et des femmes, Politique, , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :