Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Arrestation ciblée d’u porte parole des sans papiers.

Alors qu’il attendait un geste préfectoral pour obtenir sa régularisation, Abou Ndianor,a été arrêté à Orléans ou il vivait.

Abou Ndianor, porte parole des sans papiers et militant de l’association Sos soutien aux Sans Papiers, a été arrêté vendredi après-midi dans les rues d’Orléans.  Son arrestation ciblée,a été effectuée rue de la République, par des policiers en civil.

Abou Ndianor a été transféré au centre de rétention de Cercottes où il doit passer la nuit. Samedi, il devrait être transféré au centre de rétention de Rennes. Avant une probable expulsion selon libeorleans.fr.

Cette information est particulièrement écoeurante et révoltante:

  1. La méthode d’arrestation par des policiers en civil, DANS LA RUE, en dit long sur les filatures et la surveillance dont Abou Ndianor a fait l’objet.
  2. L’incohérence de la politique gouvernementale, de N.Sarkozy, qui parlait il n’y a pas si longtemps d’immigration choisie: Cet HOMME est professeur de mathématiques! Il a un emploi, des compétences reconnues!

J’en passerais presque sous silence le questionnement qui me traverse ; Pourquoi PRÉCISÉMENT arrêter le porte parole des sans papiers et militant de l’association Sos soutien aux Sans Papiers?
"la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde, mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part" diront certains…

Pour moi, prendre cette part, ça pourrait passer par aider efficacement le développement économique des pays d’origine des sans papiers:

  • Non pas en arrosant les potentats des régimes qui ont des comptes en Suisse pendant que la population ne dispose toujours pas du minimum vitale.
  • Non pas en arrosant ces pays de bombes et en envoyant toujours plus de soldats
  • Non pas en allant signer avec eux des contrats mirifiques, qui n’enrichissent que les multinationales planqués dans les paradis fiscaux.
  • Non pas en arrêtant dans la rue un professeur de mathématique qui a payé ses cotisations sociales, ses impôts, ses taxes diverses et variées que nous payons TOUS.

MAIS

en menant des actions de développement ciblées sur l’aide à la POPULATION au sien des villages et des villes.

Quitte à payer, que ce soit au moins les "candidats à l’immigration" qui bénéficient de nos aides et non pas ceux qui, par leur goût exacerbé pour l’argent, les poussent à immigrer.

Source; Libération

Publicités

Classé dans:Des hommes et des femmes, Politique, , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :