Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Sarkozy en passe de perdre le soutien de l’opinion de droite?

« Lamentable », « Quel spectacle », « Sous le soleil de la République Française », « Je quitte l’UMP », « Merci Papa », « Démocratie et poubelle", "pantalonnade" , "népotisme sans complexe" , "arrogance proprement incroyables"  ».

Voici quelques verbatims qui ont fleuri sur le site du journal Le Figaro et sur le site du journal Le Monde pour commenter la "nomination annoncée de Jean Sarkozy à la tête de l’Epad.

L’article du Figaro comptabilisait pas moins de 1408 commentaires (comptages au 16/10/2009 (comptages au 16/10/2009 à 20h41 ). Un record de commentaires pour le Figaro!

Celui du Monde 228 commentaires (comptages au 16/10/2009 à 21h13

Il semble donc que, si les parlementaires de la majorité présidentielle, ont pour la plupart tenté d’éviter de se positionner sur le sujet, les électeurs de droite, eux, n’hésitent pas à se positionner vis à vis de N.Sarkozy, de la majorité présidentielle et de l’UMP:

Si un très petit nombre soutient des commentateurs des articles du Figaro et du Monde soutiennent la démarche de Jean Sarkozy et les propos de son père, la très grande majorité des commentaires les réprouvent. Et leur réprobation s’organise autour de 4 axes:

Le népotisme:

« Piston pour fiston », « Ahh!!comme c’est facile de trouver un emploi!!! », « discrimination super super positive », « Ah, que c’est facile de trouver du travail »,« hypocrisie et népotisme », « méritocratie ou népotisme »,

Il semble que si certains électeurs de droite avaient adhéré au discours de campagne qui prônait al réussite personnelle, grâce à l’esprit d’entreprise et au mérite, ils découvrent dans le "parcours" de Jean Sarkozy que ce qui est bon pour eux "travaillez, prenez de la peine", n’est pas pratiqué dans la propre famille de celui qu’ils ont élus!

Fonctionnement républicain et méritocratie:

"la base du fonctionnement républicain est bien la méritocratie ", ,"le changement oui, mais pas à n’importe quel prix. ", "république des copains et des coquins", "Népotisme et corporatisme contre méritocratie. La défense d’une certaine idée de l’Etat. ", "Le message envoyé à la population est dangereux car anti-méritocratique.", "il est affligeant de constater à quel point les institutions sont utilisées et dévoyées. C’est une injure faite à la nation … Une telle prévarication n’a rien à envier aux comportements des dirigeants de pays qu’il est de bon ton de critiquer pour se donner bonne conscience », " l’exemple odieux pour tous les jeunes .".

Les commentateurs perçoivent la "RUPTURE factuelle ", la vraie, que La majorité qu’ils ont élue veut mettre en place. Cete rupture sape les fondement de la Républiqe Française, ses valeurs et ses principes….et de celà il ne veulent absolument pas!

Les explications des courtisans:

"Les Chatel, Paille et Lefèvre sont pathétiques dans leurs explications….Il n’ont donc aucune fierté? Ils arriveraient a justifier n’importe quelle décision de leur omni- président ", "Je remercierai l’Elysée d’arrêter de demander les « courtisans » de suivre cette ligne de défense qui ne fait qu’exposer au peuple les pratiques politiciennes de la droite de l’ouest parisien. ",

L’emploi du mot courtisan en dit très long sur la perception que les commentateurs ont du "système Sarkozy" et le choc culturel que ce système représente pour eux! Ils se réclament "de droite", certes, mais pas de droite monachiste…

La sanction en 2012:

"Cette nomination – appelons les choses par leur nom – après nombre de bourdes du même acabit,( le cas Mitterand, en dernier lieu ) lui vaudra en 2012 un nombre énorme de voix perdues, dont la mienne. "

Je suis extrêmement choqué par cette affaire qui sera, le cas échéant, un motif de non renouvellement de ma carte d’adhérent de l’UMP », « Je ne voterai plus jamais du restant de ma vie pour l’UMP, BASTA! »."Si Sarko maintient son fils à l’EPAD, je voterai pour le PS en 2012" ."J’ai voté pour la méritocratie. …La France de l’oligarchie n’est pas la mienne…J‘ai renvoyé ma carte de l’UMP ce midi.", "Jean Sarkozy à l’EPAD: Je rends ma carte de l’UMP", Etc…

Il y a une réelle scission entre qui est en train de s’installer entre les électeurs de droite "traditionnelle" et les électeurs d’une certaine idée de la pratique du pouvoir défendue et ilustrée par N.Sarkozy.

Cette scission était totalement prévisible!

En effet, jusqu’à 2007, la classe politique, et la bourgeoisie industrielle et financière qu’elle représentait, n’avait pas pour habitude d’étaler sa "manière d’utiliser le pouvoir".

Comme le souligne Monique Pinçon-Charlot, dans un entretient avec le journal Le Monde, " Nicolas Sarkozy donne à voir comment cette classe sociale fonctionne."

Il commet là une grave erreur, sur le plan sociologique, "pour que le pouvoir puisse fonctionner, il devait être méconnu. Les classes dominées ne doivent pas connaître les mécanismes du pouvoir." ( Cf Pierre Bourdieu)

Nicolas Sarkozy, dans sa totale dé-complexion, commet l’erreur impardonnable pour la "bourgeoisie d’affaire" d’afficher les mécanismes du pouvoir et les mécanismes d’accession au pouvoir.

Qui plus est, il s’embourre dans ses contraintes.

Tenu par une stratégie de communication qui l’amène a prononcer les mots que les Français veulent entendre , à l’occasion de la réforme du lycée présentée cette semaine, Nicolas Sarkozy dit : "Ce qui compte en France pour réussir, ce n’est plus d’être bien né, c’est de travailler dur et d’avoir fait la preuve, par ses études, par son travail, de sa valeur".

Mais le même jour, il fait exactement l’inverse en soutenant la candidature de son fils à la tête de l’EPAD .

Que pèse alors sont discours sur le mérite, face à un "népotisme décomplexé" acté de façon aussi évidente?

On l’a constaté plus haut, une partie des électeurs de droite n’adhèrent pas ou plus au "système Sarkozy" qu’ils viennent enfin de décrypter.

Reste à savoir qui , dans la bourgeoisie d’affaire", va continuer à le soutenir et à adhérer à son projet. Mais il y a désormais un risque fort de "révolte généralisée" qui n’est pas du goût de cette bourgeoisie qui préfère, pour prospérer "vivre cachée".

Nicolas, bien évidement, pourra encore un peu compter sur les parlementaires de gauche. Mais les régionales pourraient lui valoir un désaveux de la aprt de ceux qui tiennent encore à leur carrière au Parlement.

Alors, la question du jour est:

Qui reste-t-il vraiment autour de Nicolas Sarkozy et pour combien de temps?

Sources: Marianne 2 ; Le Figaro :Epad N.Sarkozy prend la défense de son fils; Le Monde

Advertisements

Classé dans:Des hommes et des femmes, Politique, , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :