Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Pleure,ô pays bien aimé…

« Pleure, ô pays bien-aimé, sur l’enfant qui n’est pas encore né et qui héritera de notre peur. Puisse-t-il ne pas aimer trop profondément cette terre. Puisse-t-il ne pas rire avec trop de joie lorsque l’eau coulera entre ses doigts, ne pas se taire trop gravement lorsque le couchant fera flamboyer le veld. Puisse-t-il ne pas être trop ému lorsque les oiseaux de son pays chanteront, ne pas donner trop de son cœur à une montagne, à une vallée. Car s’il donne trop, la peur lui prendra tout. » *

Oui si il donne trop, la peur lui prendra tout…ou la cupidité…

Se faire tout prendre, c’est ce qui est arrivé dans notre "bonne ville" de Bordeaux, à deux anciens combattants marocains, âgés de 77 et 79 ans, par ce triste 30 novembre 2009, selon une information du Figaro.

Deux élus socialistes,  Matthieu Rouveyre, conseiller municipal (PS) de Bordeaux, et Naïma Charaï, conseillère régionale (PS) d’Aquitaine," ont dénoncé aujourd’hui les "expulsions abusives" de ces deux hommes qui ont été relogés, selon eux, contre leur gré dans un hôtel meublé du centre-ville par un organisme bordelais en charge des logements sociaux…"InCité a abusé de la faiblesse de ces deux anciens combattants, qui sont locataires depuis 12 et 6 ans, pour procéder jeudi à une expulsion illégale".

"InCité a fait venir la police pour des problèmes de voisinage dans l’immeuble et a posé des portes blindées. C’est scandaleux qu’ils soient mis à la rue de cette manière-là. Ils ont été relogés dans un hôtel à deux pas de chez eux mais ne peuvent pas récupérer leurs affaires", a indiqué Naïma Charaï.

L’organisme, InCité, propriétaire de cet immeuble qui doit "être réhabilité prochainement",à indiqué, dans un communiqué, ne pas" avoir procédé à une "expulsion", affirmant que les deux locataires avaient accepté "de façon très positive (cette) proposition" de relogement temporaire dans l’attente d’un relogement définitif "dans le quartier qui ne sera disponible qu’en novembre"."

Alors voilà comment, en France, on traite deux hommes qui ont combattu pour sauver notre pays?

  • Deux hommes qui, il est bon de le rappeler,reçoivent une pension inférieure de 75% a celle des  »français de souche" qui ont combattu à leurs côtés…
  • Deux vieillards qu’on reloge dans un hôtel du centre ville ( si c’est dans le quartier St Michel, courage à eux!) et qu’on empêche d’accéder à leurs effets personnels, sécurisés derrière une porte blindée…dont on a oublié de leur donner la clé…

Liberté, Egalité, Fraternité…construction nationale?

Continuons comme ça et ça va être la destruction nationale, oui!

Quand un peuple ne sait plus défendre les plus faibles d’entre les siens,( les enfants et les vieillards), il retombe dans la barbarie…il s’autodétruit.

Alors oui aujourd’hui "Pleure, ô pays bien-aimé"…

*Pleure, ô pays bien-aimé (Cry, the Beloved Country, 1948), roman de ALAN PATON, un des plus beaux livres que j’ai jamais lu.

Sources: Librairie Compagnie  ; Le Figaro

Advertisements

Classé dans:Agir, Comprendre, Politique, , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :