Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

DSK serait-il le candidat favori de Martine Aubry?

Comment vous dire à quel point le passage de Martine Aubry, première secrétaire du Parti socialiste, jeudi soir 26 novembre, dans l’émission "A vous de juger" sur France 2, m’a laissé plus que perplexe.

A vrais dire, j’ai comme l’impression qu’elle commence la campagne de candidature de Dominique Strauss-Kahn pour l’élection présidentielle de 2012.

Pourquoi je pense cela?

  1. Parce qu’elle a réaffirmé qu’elle souhaitait organiser les primaires à gauche en 2011, malgré de nombreux appels pour que la désignation intervienne dès l’année prochaine.

Nous savons tous que théoriquement D.Strauss-Kahn, en tant que directeur du FMI ne sera disponible que fin septembre 2012…Et personne n’ignore que si le FMI fermera les yeux sur un président en campagne à partir de février 2011, il ne les fermera pas sur un président en campagne dès 2010….En reculant le plus possible la date des primaires, la première secrétaire du PS favorise la candidature de DSK.

  1. Et parce que, même si elle a tenté de mettre les formes en affirmant "Je suis heureuse d’être dans un parti où il y a plusieurs hommes et femmes qui peuvent se dire en 2012, nous pouvons battre Nicolas Sarkozy" , elle a tout de même, par deux fois, très nettement utilisé le genre masculin pour aborder le sujet:

– Lorsqu’elle constate qu’alors qu’on croyait N.Sarkozy "indéboulonnable" , "A peine un an après, on se dit qu’il y a au moins un candidat qui peut le battre en 2012 " .

UN candidat! Elle emploie le genre masculin. Qui plus est, alors qu’elle pouvait dire "une personne", elle dit "un candidat".

– Quand elle affirme "il est néanmoins trop tôt pour dire qui sera le candidat capable de remporter la présidentielle" . A nouveau elle emploie le genre masculin et parle de candidat.

Même si DSK ne se déclare pas encore ouvertement candidat, le moins que je puisse dire c’est qu’il est perçu comme tel par Martine Aubry.

Bon, ça c’est peut-être l’inconscient de la première secrétaire du PS qui parle…liberté d’expression pour les inconscients!

Par contre dans le reste de ses propos, il y a quelques choses qui me heurte véritablement.

C’est quand, à la question DSK est-il le meilleur candidat? Elle répond "Nous le saurons lorsque nous aurons à le désigner".

Ce "nous aurons à le désigner" est pour moi lourd de signification sur la manière dont M. Aubry conçoit le processus de désignation du candidat de la gauche:

– elle aurait pu dire quand "Nous le saurons lorsque nous l’auront désigné", ce qui sous entendrait que la désignation est le résultat d’ un processus de libre choix …

– ou bien "Nous le saurons lorsque nous aurons élu, au cours de primaires, le ou la candidate de la gauche" ce qui laisserait entendre qu’il y a réellement un choix possible…

– nous le sauront à l’issue des élections présidentielles, ce qui est, à mon sens, la meilleure façon d’évaluer la qualité d’un candidat…

Mais non, la formulation de Martine Aubry "avoir à" implique une obligation. Cela indique implicitement que l’objectif a atteindre est de designer cette personne ( "le"), et pas une autre. Peu importe de quelle façon!

Le seul petit problème que Martine Aubry entrevoit c’est que "Si c’est le meilleur candidat, il faudra qu’il revienne".

Elle ne prend même pas la peine de nous expliquer quels sont les critères pour dire c’est le meilleur candidat.

Sont-ce les sondages qui orienteront le choix du candidat par le PS? Je croyais avoir entendu que ce seraient les primaires qui permettraient de faire émerger le meilleurs candidat aux yeux des militants et des sympathisants…

Mais bon, je ne vais pas jouer les naïves, sachant que Jean-Christophe Cambadélis,député PS de Paris, a convolé en seconde noce jeudi 15 octobre et qu’il avait comme témoin de mariage Dominique Strauss-Kahn. Sachant également que Martine Aubry, Benoît Hamon, Claude Bartolone, Manuel Vals et bien d’autres députés ont assisté, à la mairie du XIX ème arrondissement, à la cérémonie de mariage et à la soirée qui s’est tenue sur la terrasse de l’Institut du monde arabe (Paris Ve) en présence des jeunes mariés, de Dominique Strauss-Kahn accompagné de son épouse Anne Sinclair ….je pense que les propos de Martine Aubry dans l’émission "A vous de juger" , ont du être quelque peu évoqués, envisagés, décidés "entre la poire et le fromage", lors du repas de mariage de Jean-Christophe Cambadélis !

Mais je peux me tromper….

Sources LEMONDE.FR ;Le Figaro ; Le Parisien

Publicités

Classé dans:Comprendre, Politique, , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :