Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Xavier Bertrand veut "la rupture pour les régions»

A l’occasion de la réunion du conseil national de l’UMP, samedi 28 novembre, son secrétaire général, Xavier Bertrand, a accordé une longue interview au quotidien Le Figaro.

Cet entretient m’a, tour à tour, étonnée, fait sourire, inquiétée sur "l’état mental" de l’orateur et de ceux de sa "famille", et fait très peur, sur la fin, lorsqu’il a été question de "l’offensive sur les valeurs." . Mais au final j’ai bien rit tout de même, en constatant la pauvreté des arguments que l’UMP compte développer pour essayer de grappiller quelques régions et surtout de conserver les deux seules qu’elle dirige….

Étonnement, donc, quand Xavier Bertrand dit :

"Regardez le nombre de ministres qui s’impliquent : 19 sont têtes de liste ou candidats ! Il y aura des engagements régionaux, mais aussi des engagements nationaux."

A quel titre des responsable régionaux vont-ils pouvoir prendre des engagements nationaux?

Au titre du copinage, de l’entraide "familiale", de leur double casquette de ministres et de présidents ou de conseillers régionaux?

Pour la coup, il faudra penser à demander des précisions aux candidats…parce que le copinage, le népotisme, les passes droits, c’est pas trop dans les valeurs de la Démocratie, non?

Petit sourire face à la "maladresse" de Xavier Bertrand, lorsqu’il affirme:

"La logique que nous voulons mettre en œuvre dans les régions est celle du changement qui prévaut au niveau national depuis 2007. "

Aie, si la même logique génère les mêmes résultats au niveau régional que ceux qu’elle a généré sur le plan national, il y a du soucis à se faire…Pour mémoire,la logique de la majorité , en terme de résultats, à l’heure actuelle c’est:

  • Au minimum 3 millions de chômeurs,
  • Au minimum 8 millions de pauvres en France.
  • Au minimum 40 milliards de déficit et nouvel emprunt, évalué à 15 milliards,
  • Et l’impôt direct le plus injuste que des technocrates aient pu inventer!

Mais poursuivons car la cerise va bientôt être posée sur le gateau…

"Pour les régions aussi, nous voulons la rupture. "

Mais c’est une obsession cette histoire de rupture!

Ils ont du être traumatisés par une rupture, pendant leur enfance, pour n’avoir que ce mot à la bouche…C’est carrément du ressort de la psychiatrie, non?

Attention, là, on en arrive au "morceau de roi", l’ARGUMENT qu’on va nous rabâcher pendant toute la campagne:

"Ce que Nicolas Sarkozy appelle la « folie fiscale » des socialistes est un scandale sans précédent : 6,5 milliards d’euros supplémentaires sont prélevés chaque année sur le contribuable depuis 2004."

Et vlan! On y va "à la truelle", on ne lésine pas avec l’outrance: Un scandale sans précédent!

Ben voyons! Est-ce que Xavier Bertrand a pris le temps de lire les rapports de la cours des comptes?

Par exemple, celui qui dénonce que, en 2009 " le poids de la décentralisation des transports express régional (TER) a surtout été supporté par les régions (2,7 milliards d’euros).,Réseau ferré de France, la SNCF et l’Etat n’ont assumé que 1,9 milliard d’euros".

Xavier Bertrand aurait-il oublié la récente "passe d’arme" entre Ségolène Royal et François Fillon au sujet du financement de la ligne LGV-SEA et la rançon l’apport financier de 10 millions d’euros que le premier ministre exige de la région Poitou-Charentes pour financer ces «infrastructures ferroviaires nationales»?

Un peu facile pour la majorité présidentielle de s’en prendre aux régions, quand il leur demande de financer des dépenses qui sont de sa responsabilité, non?

10 millions par ci, 100 millions par là….tout ça multiplié par 26 régions, on arrive vite au 6,5 milliards d’euros qui font crier à la « folie fiscale » ceux là même qui ont imposé ces dépenses aux régions!

Et puis, la « folie fiscale », ne serait-ce pas plutôt, comme le signale Ségolène Royal, dans un entretiens avec le JDD: " le bouclier fiscal, les 22 taxes créées depuis le début du quinquennat, la multiplication des niches fiscales, un endettement jamais vu… la taxe carbone imposée aux français qui la rejettent massivement, ou la suppression brutale, à  l’aveugle de la taxe professionnelle, … "?

Et pour finir son entretien "en apothéose", Xavier Bertrand affirme qu’il veut lancer "l’offensive sur les valeurs." : "Après deux ans et demi d’exercice des responsabilités, nous allons montrer que les valeurs comme le travail, la responsabilité ou la justice sociale nous ont guidés jusqu’à présent et continueront à nous guider."

Et là je commence à avoir très peur en pensant aux 3 millions de chômeurs, aux 8 millions de pauvres en France, aux 104 milliards de déficit, au nouvel emprunt de 15 milliards minimum qui est en route, au bouclier fiscal qui est un modèle de justice fiscale….et je me demande "l’offensive sur les valeurs. ", mais de quelles valeurs parle cet homme?

A part les valeurs boursières, je n’en vois pas d’autres qui les ont guidé, lui et ceux de sa "famille" politique, jusqu’à présent!

Sources: Le Figaro ; Le JDD ; Le Monde ; Désir d’Avenir 76 ;

Publicités

Classé dans:Des hommes et des femmes, Politique, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :