Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Copenhague, un magnifique bras d’honneur de la finance mondiale!

Comme le résume très bien le journal le Monde l’accord ( si on peut parler ainsi du document publié) est "un accord non contraignant qui n’est pas signé par tous les pays, obtenu par des négociations de couloirs.". En effet, sur 193 pays représentés lors de la conférence COP15 de Copenhague, seuls 26 pays, une infime partie, après une réunion et une négociation menées essentiellement par les Etats-Unis, l’Inde, la Chine, le Brésil et l’Afrique du Sud. a pris la décision de publier un texte qui prétend être un traité à valeur international.

Notons tout de même que ce texte n’a été contresigné par aucun des pays en présence….

Quel bilan autre tirer de cette conférence?

Certes, les pays pauvres se sont fait entendre et ont pu montrer leur désaccord en ne votant pas le texte proposé par les deux super puissances que sont les Etats Unis et la Chine…super puissances qui sont également les deux plus gros pollueurs de la planète.

Certes, L’Europe, est devenue inexistante. Peut-être est-ce parce que son système de banque d’échange "pollution contre argent", de taxe carbone,ne la rend pas très crédible. Elle ne trompe certainement que les européens et réjouit ceux qui, en Europe comme ailleurs, ne veulent pas arrêter leur consommation ou ne faire aucun efforts pour ne pas polluer….

Peut-être que c’est parce qu’elle se montre trop timorée…Aurait-elle peur du fantôme qui a hanté pendant ces deux dernières semaines le Bella center.

Seul Hugo Chavez, le 18 décembre 2009, a osé prononcer ce nom: "Le fantôme Ce fantôme est un fantôme effrayant, presque personne ne veut prononcer son nom: le capitalisme est le fantôme, presque personne ne veut en dire le nom. C’est le capitalisme."

Non sans un certain humour désabusé, Hugo Chavez, a dit « Si le climat était une banque, vous l’auriez déjà sauvé ! »

Et il a été entendu! Visiblement le traité "à minima" dont à accouché le sommet de Copenhague n’est qu’un deuxième plan de sauvetage du capitalisme par ses "enfants reconnaissants", les actionnaires, les lobbys anti-écologie, les représentants des pays développés.

Comment ça?

Lisez ce fameux traité et regardez ce qu’il sauve, ce qu’il épargne…ce n’est nullement al planète, mais bel et bien le système de production et de consommation mis en place depuis 30 ans: le capitalisme ultra-libérale et partisan du libre échange.

N’est-ce pas cette forme de capitalisme, dominé par les multinationales et par les actionnaires majoritaires, qui veulent plus de productivité pour faire plus de profit, donner plus de valeur à leurs placements financiers pour avoir plus d’argent, n’est-ce pas cette forme de capitalisme, qui a poussé les entreprise, qui l’enrichissent ou qui dépendent de lui , à se délocaliser pour s’installer en Chine pays, sans contraintes sociales, financières, ou fiscales?

La même Chine qui désormais se doit pour assurer sa pérénité, puisqu’elle est désormais "l’usine du monde", de faire obstacle, tant financièrement qu’économiquement, à un accord climatique!

La même Chine dont nous dépendons tous pour pouvoir assouvir cette passion consumériste qui fait tant plaisirs aux multinationales, aux banquiers et à leurs actionnaires?

La loi du profit maximum est la règle et c’est elle qui a été préservée !

Oui, c’est bel et bien elle qui a été préservé avec cet "accord" de Copenhague que seuls les plus grands pays profiteurs/pollueurs ont annoncé, se réservant le droit de dicter leur loi…enfin celle de leurs commanditaires!

Hugo Chavez a rappelé à tous, en séance plénière la dure réalité statistique de notre monde:

  • 500 millions de personnes les plus riches, soit 7% de la population mondiale sont responsables de 50% des émissions de gaz à effet de serre.

  • 50% des personnes plus pauvres ne représente que 7% des émissions. Et c’est à ces personnes qu’on demande d’accepter de mourir, d’être sacrifiés au présent et à l’avenir?

Une fois de plus, le système financier , "partie émergée" du système ultra libéral et du libre échange,a été sauvé …Les pays industrialisés ne voulaient pas d’un accord contraignant et ils l’ont eu!

Ceux qui prônent l’ultra-libéralisme et le libre-échangisme se fichent complètement de l’avenir de la planète et ils se fichent de notre avis…ils viennent de nous le dire crument, sans prendre de gants, à l’issue de la conférence de Copenhague!

Nicolas Hulot peut désespérer de l’avenir de ses enfants, Nicolas Sarkozy peut désigner un coupable en accusant le processus de décision onusien.…tout ceci n’est que béate innocence ( ou bêtise crasse, ou sordides manœuvres) pour masquer la réalité de cette pseudo négociation de Copenhague:

Sauver le climat, reviendrait à tuer le système économique et financier qui ne profite qu’à ceux qu’il enrichit. Et de cela personne, parmi les élites au pouvoir dans les pays développés ou en voie d’achèvement de leur développement, ne veut….parce que les intérêts des multinationales et de leurs actionnaires sombreraient si on décidait d’un tel changement!

Alors oui, à Copenhague, la finance mondiale a fait un magnifique bras d’honneur aux écologistes sincères, aux partisans de l’équité de traitement entre tous les pays et à ceux qui veulent réellement laisser une planète saine et viable à leurs descendants!

Sources: Le Monde ; Marianne2 ; Rue89 ;

Publicités

Classé dans:Comprendre, Ecologie, Politique, , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :