Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

10 ans déjà !

10 ans que nous avons franchis, sans bug informatique, le cap de l’an 2000. Et il faut bien en convenir, les 10 années qui viennent de s’écouler ne font pas honneur à l’Humanité.

10 années marquées par la régression sociale, intellectuelle, culturelle, par le conservatisme économique, politique et religieux.

10 années de dictature de la logique économique productiviste.

10 années de guerre pour s’approprier, sous des motifs plus que douteux, les richesses d’autres pays.

10 années pendant lesquelles la loi du plus fort, du plus riche, a tenté de s’imposer au plus grand nombre.

10 années pendant lesquelles les pauvres, les miséreux, sont devenus encore plus pauvres, encore plus miséreux, est toujours plus nombreux.

10 années pendant lesquelles la "chose politique" est devenue "l’esclave du marché ".

10 années d’annexion du pouvoir démocratique par une petite poignée d’individus fermement décidés à faire main basse sur la planète.

Alors, d’une telle décennie, on peut craindre que n’aient disparues à jamais l’envie d’une société plus solidaire, plus humaine, dont la misère, la violence et le fanatisme serait banni. On peut craindre que n’aient disparu à jamais l’envie d’un monde de partage, dans lequel le système économique serait au service de tous, sans pour autant mettre chaque individu en compétition avec tous les autres. On peut craindre que n’aient disparu à jamais l’idée d’un pouvoir exercé par le peuple et pour le peuple, tels que le voulait des démocrates du siècle des lumières.

On peut aussi, comme le fait Laurent Joffrin dans son article sur la fin des années 00, souhaiter que " les menaces pesant sur la planète ont provoqué une prise de conscience mondiale et ressuscité l’idée d’un développement maîtrisé, fondé sur des valeurs humaines" ou espérer que "partout, au Nord et au Sud, intellectuels, politiques et militants cherchent à échapper à la fatalité, se dégager de l’emprise conservatrice, à redonner un sens à l’idée de progrès, c’est-à-dire un sens à l’avenir. Repérer, exprimer, fédérer ces forces éparses, retrouver les linéaments d’un projet collectif réaliste, qui soit un amer pour les peuples et une boussole pour les gouvernements : c’est la tâche de l’heure. Alors seulement, la décennie qui s’ouvre se distinguera de celle qui s’achève."

On peut croire et espérer tant et si peu. Mais une chose est certaine, si nous continuons tous à laisser aux hommes et femmes "politiques de métier" le soin de décider de tout, à nous laisser déposséder, il n’y a aucune raison que les méfaits de la dernière décennie ne continuent pas. Tant il est vrai, à lire ce qui suit, que le système politique actuel ressemble à cette Rome que Joachim du Bellay (1522-1560) a si bien su décrire:

Veux-tu savoir, Duthier, quelle chose c’est Rome?
Rome est de tout le monde un publique échafaud ,
Une scène, un théâtre, auquel rien ne défaut
De ce qui peut tomber ès actions de l’homme.
Ici se voit le jeu de la fortune, et comme
Sa main nous fait tourner ores bas, ores haut
Ici chacun se montre, et ne peut, tant soit caut*,
Faire que tel qu’il est, le peuple ne le nomme.
Ici du faux et vrai la messagère court,
Ici les courtisans font l’amour et la cour,
Ici l’ambition et la finesse abonde :
Ici la liberté fait l’humble audacieux,
Ici l’oisiveté rend le bon vicieux,
Ici le vil faquin discourt des faits du monde.

(*) rusé

Et vous , comment évaluez vous les dix années passées et que souhaitez vous pour les années à venir?

Sources: Libération

Publicités

Classé dans:Comprendre, Politique, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :