Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Sécurité dans les aéroports: va-t-on transformer les aéroports en immense camps de naturistes?

Devant l’avalanche de mesures tendant à sécuriser au maximum les vols continentaux et intercontinentaux, à empêcher les tentatives d’attentats, on a vu, dans les aéroports, ces trente dernières années, se multiplier les contrôles divers et variés à l’embarquement des passagers.

Ça a commencé par les bagages à main ( autrement appelés bagages cabines).

Autrefois fouillés par les douaniers, ils passent désormais au scanner….c’est une petite part de notre intimité qui est dévoilée aux yeux de personnes inconnues, mais finalement c’est nettement moins gênant que de voire nos sous vêtements étalés sur la place publique.

Puis ça a été au tour des passagers

Sont apparus les portiques avec le rituel obligatoire, si on ne veut pas attirer les regards haineux des passagers qui attendent dans la longue file derrière nous, de se délester de tout objet métalliques risquant de faire hurler le dit scanner ( gare aux soutient gorge avec armature ou au pendentif qu’on croyait en or blanc et qui n’est qu’en vulgaire métal)

Puis on a du embarquer pieds nus.

Il faut avoir attendu 1h et demi , les pieds nus, sur le lino glacial de l’aéroport de X, avec des gamins curieux qui épient vos ongles de doigts de pieds en se marrant, pour comprendre qu’arrivé au portique ( les bottes dans une main, le manteau dans l’autre, la carte d’embarquement serrée entre les lèvres et le sac informatique qui pèse une tonne, en bandoulière) on n’a pas forcément envie de faire un sourire au douanier qui, sans vous aider en aucune manière, vous enjoint de tout poser sur le tapi roulant.

La fouille par palpation s’impose, si par malheur vous avez oublié d’enlever le pendentif décrit plus haut ou avez mis votre beau soutien-gorge noir (en dentelle mais avec armature métallique)…

Et maintenant les scanners vont nous mettre à nu dans toute notre splendeur ( ou pas) dévoilant au regard goguenard du douanier la moindre de nos petites imperfections physiques!

Vous portez un bandage herniaire, une prothèse, un rembourrage quelconque, une gaine de maintient? Vous avez une apparence de femme mais des organes génitaux d’homme?

Hop, avec le scanner plus moyen de le cacher…terminé circulez on a tout vu!

Et tout ça au nom de la sécurité?

La tentation ( pour ne pas dire la paranoïa ) sécuritaire est un excellent moyen politique de faire croire au "bon peuple" que maman l’Etat et là et qu’il le protège, je ne vous l’apprend pas, vous en avez une démonstration permanente depuis deux ans et demi.

Je sais bien que depuis le 11 septembre 2001, l’avion, et son utilisation comme arme de terrorisme, est au sommet de la pyramide des risques…

Je sais également qu’en matière de sécurité, croire qu’on est en mesure d’apporter le zéro danger est un leurre. Qu’entre jeter une pincée de sel au dessus de son épaule gauche pour conjurer le mauvais sort, rester confiné chez soi, à l’intérieur de ses frontières hermétiques ( ou pas!) et prendre les mesures qui minimisent les risques, il y a toute une série d’actions possibles et raisonnables.

Je sais que la technologie ne peut pas tout. Malgré un budget phénoménal que nous révèle Anne Applebaum , les dispositif de sécurité américain, qui "coûte plusieurs milliards de dollars, a été incapable d’empêcher qu’un Nigérian clairement dérangé ne monte à bord d’un avion à destination de Détroit. "

Je sais aussi que les aéroports et les compagnies aériennes sont tenus d’assurer la sécurité des personnes transportées ( c’est pour ça que nous payons, en tant que passagers une taxe d’aéroport). Mais puisque c’est nous qui payons, peut-être pourrions nous examiner des solutions moins dispendieuses que l’achat de scanners qui coutent, à l’achat, comme le signale Le Point "plus d’un million de dollars, soit environ 700.000 euros, contre 35.000 euros pour un portique traditionnel."

Alors, en dehors des nouvelles et couteuses TECHNOLOGIES de quels moyens disposons nous pour lutter contre les terroristes de demain ?

Peut-être, comme le fait Bruce Schneier un des meilleurs spécialistes mondiaux des questions des technologies de sécurité. , devrions nous nous rappeler que:

"Si nous refusons d’être terrorisé, de jouer le jeu de cette course à la sécurité, et que nous nous souvenons que l’on ne pourra jamais complètement éliminer la menace terroristes, alors seulement nous serons plus fort que les terroristes, même s’ils réussissent leurs attentats. "

Sur ce sujet hyper stressant, je préfère apporter une solution humoristique ( enfin je le pense)…

Il y a un moyen très simple et bien moins couteux d’éviter ces dépenses, un bon vieux truc tout bête! Tout le monde "à poil " à l’embarquement!

Hein? Quoi? Ça risque de transformer les aéroports en immense camps de naturistes?

Ben oui mais qui veut la fin veut les moyens! Et reconnaissez que celui ci ne coute rien…si il ne rapporte rien à personne, tant pis!

Sources BugBrother ;Le Point ; Slate ; Le Monde

Mots clés Technorati : ,,
Publicités

Classé dans:Agir, Politique, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :