Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Référendum sur l’autonomie: la Guyane et la Martinique disent non!

Le NON à la transformation de la Martinique et de la Guyane en collectivités régies par l’article 74 de la Constitution, l’a emporté en Guyane ou les résultats définitifs ont été annoncés par la préfecture.

Avec un taux de participation proche de 48,8%, plus de 69,8% des 68 000 électeurs guyanais se sont prononcés pour le non, manifestant ainsi leur désaccord pour un changement de statut et l’autonomie de gestion de leurs départements.

En Martinique, depuis la fermeture des bureaux de vote, il apparaît que dans toutes les communes dont les résultats définitifs sont connus, le non arrive majoritairement en tête.

Selon Martinique France-Antilles, avec un taux de participation supérieure à 50 %, plus de 80 % des 297 000 électeur martiniquais se sont prononcés, pour le non.

Les habitants de la Martinique et de Guyane était appelée dimanche à se prononcer, par référendum, sur l’évolution de leur département d’un régime institutionnel régi actuellement par l’article 73 de la constitution vers un régime d’autonomie régi par l’article 74 de la Constitution .
Le 26 juin derniers, après la grave crise sociale aux Antilles et à La Réunion, à l’occasion d’un discours à Fort-de-France, Nicolas Sarkozy avait proposé le principe d’un référendum qui, avait-il précisé : "n’est pas celui de l’indépendance, mais bien celui du juste statut de l’autonomie. La Martinique est française et le restera".

La réponse au premier référendum étant négative, un second référendum devrait être organisé le 24 janvier. Les électeurs devront se prononcer sur la fusion de la région et du département en une collectivité unique qui restera régie par l’article 73 de la Constitution.

Mais le résultat de ce second référendum est plus qu’incertain, si l’on se rappelle que le 7 décembre 2003, 50,48 % des électeurs martiniquais avaient, d’après le NouvelObs, repoussé l’instauration d’une collectivité unique regroupant département et région.

Ce référendum ayant été souhaité par une très large majorité d’élus locaux en Martinique comme en Guyane « Alors que la majorité de la classe politique se prononçait en faveur de l’article 74, il apparait évident qu’il y a des leçons à tirer de ce scrutin qui peut apparaître comme un désaveu pour celle-ci." selon RFO Guyane .

Désaveu de la classe politique qui s’explique probablement par le fait qu’elle seule avait un intérêt à ce changement "technique" de régime et que la population dans sa très large majorité ne voyait pas , par manque d’information ou d’explication, en quoi cette modification allait lui apporter des améliorations dans sa vie quotidienne faite, trop souvent, de chômage, de précarité et de discrimination.

La bonne nouvelle, c’est que martiniquais et guyanais semblent ainsi se prononcer clairement sur leur "identité nationale" et leur désir d’être des départements français"comme les autres"…pas plus, mais pas moins .

La mauvaise nouvelle, c’est que le débat va revenir sur la question économique que le gouvernement à cherché désespérément à éviter depuis 2009….

Les résultats définitifs du référendum de dimanche seront annoncées lundi.

Sources: Legifrance ; NouvelObs ; RFO Guyane ; Martinique France-Antilles; JDD ;

Publicités

Classé dans:Comprendre, Politique, , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :