Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

"A vous de juger" , Peillon voulait qu’il y ait un incident!

Attendu sur France 2, jeudi soir, comme participant, avec Eric Besson et Marine Le Pen, à l’émission "A vous de juger" sur l’identité nationale, Vincent Peillon (PS), a annoncé dans un communiqué de dernière minute qu’il ne serait pas présent.

Officiellement, les modalités d’organisation de l’émission ne lui convenaient pas, car il y voit une "dérive" "indigne et inacceptable".

Au delà de la note qu’il a publiée sur son blog, Vincent Peillon s’est expliqué, dans le courant de la soirée, sur sa stratégie et sur ses motivation auprès de Rue89 :

  1. il ne s’agissait pas d’une réaction spontanée et personnelle de dernière minute "J’avais pris ma décision depuis plusieurs jours. C’était préparé avec quelques uns."

  2. l’impact médiatique était voulu : "Je voulais qu’il y ait un incident. Il fallait que ça fasse un peu scandale."

  3. c’était une stratégie de blocage: "Je ne voulais pas qu’ils se rabattent sur un autre socialiste. "

D’après Vincent Peillon, son choix se justifie par le fait que :

  • "La France doit s’arrêter de s’enfoncer dans la terreur. Eric Besson est en train de nous faire une catastrophe."

  • "Ils ont voulu faire cautionner par un socialiste un débat qui n’est même pas un débat entre l’UMP et le FN, mais un débat entre Eric Besson et le FN. " .

Comme preuve de cette affirmation, Vincent Peillon affirme : "Mon collaborateur apprend ensuite auprès de quelques journalistes de la rédaction de France 2 qu’il connaît que je serai relégué en deuxième partie d’émission. Je trouve cela accablant, d’autant que personne ne me dit rien. Je ne l’ai su officiellement que ce matin, de la bouche d’Arlette Chabot, qui m’appelle et qui me dit : “ Voilà quel est le programme. ” . Ce que dément, selon Le Monde , Nathalie Saint-Cricq, rédactrice en chef d’"A vous de juger", qui a qualifié de "méthode de voyou" la décision de Vincent Peillon. Elle a précisé que ce dernier "connaît depuis le début les conditions du débat, le conducteur, la durée de tous les intervenants…C’est lui qui a choisi de passer en deuxième partie de soirée…"Il avait le choix entre le début et la fin de cette émission."

L’absence de Vincent Peillon à ce débat était donc voulue, le timing de son annonce était calculé et il était hors de question pour Vincent Peillon qu’un autre socialiste que lui puisse s’exprimer. Il voulait faire un coup médiatique, et en être le seul bénéficiaire.

Il faut bien reconnaître que Vincent Peillon a été assez pitoyable dans sa gestion de cette « affaire » :

  • Pitoyable parce qu’il fait ni plus ni moins que ce qu’il fustigeait chez Ségolène Royale. Souvenez vous lorsqu’ils parlaient des mauvaises manières de Ségolène Royal ou qu’il dénonçait au micro d’Europe1 les coups médiatiques de cette dernière.

  • Pitoyable parce qu’il pouvait dénoncer la politique catastrophique d’Éric Besson, ou dire qu’il n’entendait pas cautionner le débat, en étant présent au début de la seconde partie. Il aurait pu alors, si vraiment l’animatrice du débat ne lui donnait pas la parole, s’insurger contre la méthode d’animation, déclarer qu’il ne cautionnait pas cette façon de faire et quitter le plateau. Nul doute que l’incident aurait été relayé par les médias.

  • Pitoyable enfin, parce qu’en choisissant de se substituer à la direction du PS pour décider qui, en l’absence de Vincent Peillon, pouvaient participer (ou pas) à cette émission, il a probablement fait beaucoup de mal au Parti Socialiste, ce que précisément il reprochait aussi à Ségolène Royal.

A-t-il voulu revenir sur le devant de la scène médiatique ?

Probablement, si l’on considère que la dernière réunion, à Nanterre du "rassemblement" mené par Vincent Peillon, n’a pas connu un franc succès médiatique et a été déserté par les têtes d’affiche écologiste et par Robert Hue .

Cela voudrait dire que Vincent Peillon à privilégié son alliance personnelle avec le Modem ( seul parti présent à Nanterre), au détriment du Parti Socialiste….ce que les militants et probablement certains leaders socialistes n’apprécieront certainement pas. Et , comme le dit RichardTrois, "Pour le grand public, il ne restera que l’image de la fuite devant l’adversité" ce qui élimine toute candidature "gagnante" de Vincent Peillon pour les prochaine primaires et présidentielles.

Dès lors, comment comprendre le comportement de Vincent Peillon?

Source: Rue89; Le Monde ; Blog de Vincent Peillon; Libération ;Le Post ; Europe1

Publicités

Classé dans:Comprendre, Politique, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :