Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Laboratoire, tournante , le surréalisme au secours de la liste vide d’Hélène Mandroux

"J’avais déjà en moi, très forte, la certitude que le militant, l’homme politique doivent toujours être au service de la cause que personne ne défend, celle de l’intérêt général. Ils doivent dire la vérité, c’est leur premier devoir. Je n’ai jamais rien détesté autant que l’imposture, le mensonge et la démagogie."

J’ai choisi de commencer ce billet par cet extrait* du livre de Pierre Mendès France , car il résume en quelques mots ce qui , pour moi, est l’essence même de l’action militante et politique.

J’ai également choisi cet extrait car, en observant les "négociations en cours" pour constituer une "liste Mandroux", je constate un peu plus à chaque heure qui passe, que le socialiste Paul Alliès, "perdant perpétuel" des élections municipales à Pèzenas, secrétaire national adjoint du PS à la rénovation, qui veut depuis des mois une liste sans Georges Frêche, ou que Daniel Cohn Bendit, s’invitant dans un débat local qui ne le concerne en rien, ne pensent certainement pas à l’intérêt général mais, de toute évidence, à se servir d’abord et profiter au maximum de la situation chaotique que la décision du bureau national du PS à créée en Languedoc-Roussillon.

Pour Paul Alliès, invité jeudi de LibéLabo, l’intérêt général du Languedoc Roussillon n’est pas, semble-t-il la priorité du moment. En bon universitaire, il semble préférer « faire du Languedoc-Roussillon une sorte de laboratoire sur les nouvelles relations entre les fédérations et les militants ». Surréaliste à l’extrême, il oublie totalement que cette élection a pour but d’élire ceux qui règlent les affaires et ont des compétences importantes dans le domaine de l’action économique, sociale et culturelle d’une région. Visiblement, au yeux de Paul Alliès cette action d’intérêt général est peu de chose.

Je pense que les militants de la région seront d’ailleurs ravis d’apprendre qu’ils serviront de cobaye au parti de madame Aubry!

Pour Daniel Cohn-Bendit, le créatif de l’étape, il s’agit d’imposer Europe Ecologie à tout le monde. Pour cela il pointe un danger, une évidence : "Le danger, c’est que les trois listes de gauche opposées à celle de Georges Frêche se retrouvent toutes sous la barre des 9%". ( Notez bien que l’adversaire c’est Georges Frêche et non les candidats de droite!). Fier de sa proposition de "tournante", l’eurodéputé, comme Martine Aubry, semble oublier quelques valeurs fondamentales de la Démocratie. Par exemple, que ce sont les militants concernés par l’élection qui désignent leurs candidats locaux et choisissent les alliés…Il semble oublier qu’il ne peut décider que pour ses amis d’Europe Ecologie, mais pas pour les Verts. Ce que n’a pas manqué de lui rappeler Jean-Vincent Placé, numéro deux du parti, interrogé par lefigaro.fr.

Daniel Cohn-Bendit et Martine Aubry seraient bien inspirés de lire le CODE DE BONNE CONDUITE EN MATIÈRE DE PARTIS POLITIQUES , adopté par la Commission de Venise lors de sa 77e Session plénière les 12 et 13 décembre 2008. Ce code s’applique à TOUS les partis politiques européens!

Quand aux "régionaux de l’étape ", Jean-Louis Roumégas et Hélène Mandroux, si le premier prétend ne pas vouloir céder tout de suite aux appels du pieds des ses alliés potentiels, c’est probablement pour ne pas avoir à convoquer une nouvelle AG des Verts. Car ne l’oublions pas, Roumégas a été investi par les militants de son parti et ceux de Cap21 pour diriger une liste autonome. Une alliance avant l’issue du premier tour devrait obligatoirement être entérinée par une nouvelle AG…avec un fort risque de turbulences extrêmes. Mieux vaut donc pour lui temporiser le plus longtemps possible.

Héléne Mandroux sait que, de toute façon, elle ne peut prétendre à prendre la présidence de la région car elle est déjà maire de Montpellier. Dans cette affaire, au final, elle n’est qu’un "prête-nom".Elle sait également qu’elle ne génère aucune dynamique autour de sa candidature. Son poids politique réel, au sein du PS local, se résume à une lettre de soutien de 21 conseillers généraux. Visiblement absente des manœuvres négociations, elle semble avoir totalement délégué toutes décisions au représentant de la rue de Solférino.

Alors bien sur, une liste genre "famille tuyau de poêle" va être déposée avant le 15 février. Il ne faut pas que le PS perde la face. Du moins pas tout de suite. Car tous les ingrédients sont là pour que la liste Imaginons Ensemble l’Avenir la lui fasse perdre si ce n’est au premier tour, mais au second.

Et l’on voit bien que pour tout ce "petit monde", devoir être au service de l’intérêt général est bien le cadet de leur soucis. Le spectacle qu’il nous offre est pitoyable, pathétique et comme on dit dans le midi, c’est une belle "cagade"!

En attendant, vous pouvez toujours soutenir les militants PS du Languedoc-Roussillon qui demandent aux dirigeants du Parti Socialiste, "de respecter la volonté démocratique des militants socialistes. "

* "Choisir" de Pierre Mendès France, extraits des conversations avec Jean Bothorel, le 8 janvier 1974.

Sources : Le Canard Républicain ; Le Midi Libre ; Le Figaro ; Libération

Advertisements

Classé dans:Comprendre, Politique, , , , ,

One Response

  1. Bonjour,

    analyse extrêmement pertinente!
    Cette affaire reflète plus largement l’absence de prise en compte de l’intérêt général -ou de ce que les classiques nommaient le Bien commun- par le Parti Socialiste.

    Cet aveuglement devant la réalité de ce que devrait être sa mission -servir le peuple plutôt que l’idéal- est l’une des composantes majeures de cette « mort de la politique » à laquelle le PS participe, plus que tout autre parti…

    Le fait que le PS se saigne littéralement en sacrifiant et ses valeurs (le service du peuple) et ses meilleurs éléments, le tout pour défendre un politicien qui a largement contribué à son effondrement après 2005, rajoute l’ubuesque au surréaliste.

    Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :