Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Marie-Luce Penchard s’est elle abimée aux Abymes?

Dur dur d’être ministre-candidat!

Porter une double casquette n’est pas aisé et les risque de dérapages sont grand. Forcément deux casquettes= deux visières, du coup on n’y voit plus grand chose, n’est-ce pas?

Selon Le Figaro, ils sont 20 ministres (1 sur 2) à être candidat pour les élections régionales… Mais tous ne seront pas tenus, en cas de succès de quitter le gouvernement.

Parmi ceux qui pourront cumuler figure Marie-Luce Penchard, ministre chargée de l’Outre-mer, numéro deux sur la liste UMP en Guadeloupe.

Enfin, "qui pourront cumuler ", cela reste à voir.

Kèskelrakonte?

Dimanche 15 février , alors qu’elle tenait meeting aux Abymes ( à la prédestination!) en Guadeloupe, la fille de Lucette Michaux-Chevry, a clairement oublié, comme on peut s’en rendre compte sur le site réunionnais Linfo.re , qu’elle était ministre de l’Outre-mer et que l’Outre- mer, ça n’est pas uniquement la Guadeloupe,

"je n’ai envie de servir qu’une population, c’est la population guadeloupéenne ! "

On a presque envie de crier Olé, à la fin d’une telle envolée, non?

C’est déjà énorme d’oublier qu’on n’est pas une candidate ordinaire, mais la ministre-candidate ne s’est pas arrêtée à cette "bourde populiste". Elle a carrément gommé le lien constitutionnel qui lie la Guadeloupe et la France, n’en faisant un seul et même pays, en affirmant : "… enfant de la Guadeloupe, je ne suis pas capable d’apporter quelque chose à mon pays, mais à quoi je sers?"

En plein débat sur l’identité Nationale, ça fait "tache", non?

Mais ça n’est encore que "propos ordinaires" d’une candidats en campagne.

Auparavant, la ministre de l’Outre-mer avait fait miroiter les "enjeux considérables financiers" en affirmant "nous en sommes à une enveloppe de plus de 500 millions d’euros aujourd’hui pour l’outre-mer….Et ça me ferait mal de voir cette manne financière quitter la Guadeloupe au bénéfice de la Guyane, au bénéfice de la Réunion, au bénéfice de la Martinique".

Propos étranges qui laisseraient entendre que la ministre, perdant de vue son devoir de neutralité, envisage de consacrer "la manne" financière de l’Etat uniquement à la Guadeloupe au détriment des autres régions ultramarines françaises.

Propos qui , certes synthétisés, pourraient résonner comme un "si vous votez pour moi, vous aurez tous les sous"…

Propos qui m’interpelle car je me demande ou la ministre est allée chercher ce montant de 500 millions d’euros. En effet, selon RFO, l’effort global de l’Etat en faveur de l’Outre-mer atteindra 16,8 milliards d’euros en 2010…

Mais bon, on sait désormais que le gouvernement actuel et les chiffres, ça fait deux.

Ceci étant, outre le fait que les propos de la ministre-candidate ont mis en émoi la population des autres collectivités d’Outre-mer et quelques membres de l’UMP, ils ont déclenché une demande de démission présenté par le Parti socialiste, qui se fait à nouveau, et cette fois à juste titre, le défenseur de la vertu politique.

Kèskilzendisent?

C’est sur Rue89 qu’Axel Urgin, secrétaire national du parti à l’Outre-mer, a réclamé, au nom du PS, lla démission de Marie-Luce Penchard alléguant que « Ces propos sont extrêmement graves… Madame Penchard doit aujourd’hui choisir, et puisqu’elle est candidate aux élections régionales, doit démissionner de son poste de ministre de l’Outre-mer. »

Libération précise que selon le communiqué d’Axel Urgin, ces propos "sont aussi affligeants qu’inadmissibles dans la bouche d’une ministre censée être en charge de tout l’outremer, c’est-à-dire de onze collectivités et non d’une seule, fut-elle l’arène électorale choisie par Mme Penchard".

Komenkèsdéfend?

Marie-Luce Penchard a, d’après Le Point , publié mardi un communiqué dans lequel , en dépit de l’enregistrement, elle affirme que ses propos sont sortis de leur contexte…et qu’elle "a toujours été attentive à séparer rigoureusement son engagement politique local et ses responsabilités ministérielles. »

Oui, bon, qui sait écouter et entendre en arrive tout de même à avoir de sérieux doutes…

Nous voilà donc dans l’expectative, alors que Nicolas Sarkozy est en partance pour une "tournée" avec escale en Haïti, à la Martinique et en Guyane.

Comment ce dernier va interpréter les propos de sa ministre et comment il va répondre à la demande du PS?

Quelle punition pour la ministre de l’Outre-mer ? Privation de cumul? Licenciement "sec"?

Ce serait tout de même étonnant que cette candidate-ministre qui, somme toute, ne fait que reproduire ce que le Président-candidat fait couramment ( oublier sa fonction, etc…), soit punie.

Moi et mon égo, nous pensons qu’il va charger un des ses "groupes de portes paroles " de renvoyer le PS dans ses divisions internes…mais on ne sait jamais, heing!

Les paris sont ouverts!

Sources: Linfo.re; Le Figaro ; RFO ; Rue89 ; Libération

Advertisements

Classé dans:Comprendre, Politique, , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :