Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui.

Le thème de la liberté d’expression est le débat actuel qui agitent les médias. Que ce soit dans le cas d’Éric Zemmour ou de Stéphane Guillon, « les pour » et « les contre » s’affrontent sans fin en oubliant les fondements et les limites de la Liberté d’Expression, en oubliant que la Liberté, qu’elle soit d’expression ou autre, consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui.

« L’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi ».

La liberté d’expression juridiquement n’autorise AUCUNS propos diffamatoires portant atteinte au droit et à la DIGNITE de la personne.

Ainsi, la calomnie ,l’insulte publique et la diffamation sont exclues de la liberté d’expression. La violation du respect de la vie privée ne peut être incluse dans le champ de la liberté d’expression, non plus (article 226-1 du Code pénal).

Quelques définitions:

Dictionnaire Larousse :

– calomnie : « Accusation grave et volontairement mensongère  »

  •  
    • – diffamation :« Toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé »
    • – injure:« toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait ».

loi du 29 juillet 1881:

La loi du 29 juillet 1881 dans son article 29, définit la diffamation comme: « Toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé » .

La loi du 29 juillet 1881 dans son article 29, définit l’injure comme étant « toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait ».

Le champ de la liberté d’expression:

User de sa liberté d’expression, c’est pouvoir parler de tout, sans calomnier, diffamer, injurier, porter atteinte aux droits de la personne à garder intacte son honneur, la considération qui lui est due, et le respect de sa vie privée.

Il y a énormément de commentaires sur internet et sur Le Post qui ne sont pas dans le champ de la liberté d’expression mais dans l’atteinte directe au respect de la personne, que cette personne soit un posteur, un « people » ou une personnalité politique. Ce qui est grave c’est que les personnes qui abusent de leur liberté d’expression sont totalement incapables de réaliser que ce qu’elles font est juridiquement condamnable.

Leurs commentaires ont plusieurs effets négatifs sur la lecture des articles et le débat d’idée qui pourrait les suivre:

1- ils provoquent un profond dégout, voire même une profonde désaffection, de la part des lecteurs

2- ils font courir à l’éditeur et à l’auteur de l’article un danger de poursuites judiciaires

3- ils polluent les échanges d »idées sur le fond , en faisant dévier le sujet du débat sur des considérations qui échappent totalement au débat politique.

J’ignore si les personnes qui, croyant user de leur liberté d’expression, pratiquent ce genre de propos, pour certaines systématiquement , ont totalement conscience de ce qu’elles font. Le fait est qu’elles sont souvent les premières à se plaindre de voir leurs commentaires censurés, rejetés et qu’elles critiquent ceux qui les censurent ou rejettent leurs commentaires.

Leur principale argument consiste à dire: »vous rejetez, vous censurez, vous demandez la suppression des comptes … mais ou est la liberté d’expression dans ce cas? ».

Alors, pour être claire avec ces gens là, il n’y a AUCUNE contradiction de la part de démocrates à demander la suppression des comptes des individus qui contreviennent à la loi en croyant que la liberté d’expression autorise à dire tout ce qu’on veut sur qui on veut et comme on veut!

Un démocrate, un humaniste, accepte que toutes les opinions soit exprimées MAIS uniquement dans le respect des droits de l’individu.

Je sais que nous pouvons tous, à un moment ou à un autre, abuser de notre droit à la liberté d’expression. Personne n’est parfait. Mais il serait dommage qu’un jour cette liberté nous soit ôtée au motif que ceux qui l’utilisent se savent pas en « user avec sagesse ».

Sources: Dictionnaire Larousse ; Lexinter ; Le Post ; Le Monde

Publicités

Classé dans:Comprendre, Culture politique, Politique, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :