Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Ça c’est du débat!

C’est à un débat de très haut niveau que nous avons pu assister, lors de l’émission « A Vous de Juger » sur France 2.

Face à face Ségolène Royal et Daniel Cohn Bendit.

Compte tenu des propos de représentants d’Europe Ecologie à l’annonce de l’intégration de certains de ses membres sur la liste de Ségolène Royal, dès le premier tour des élections régionales et du positionnement de Ségolène Royal contre la taxe carbone, que Daniel Cohn Bendit défendait de pied ferme, on pouvait s’attendre à un débat houleux .

Ségolène Royal et Daniel Cohn Bendit étant deux fortes personnalités politiques atypiques, ce débat pouvait tourner à la confrontation « musclée ».

Et bien non.

C’est a un magnifique débat démocratique que nous avons eu le plaisir d’assister.

  • Débat démocratique, parce que Ségolène Royal a su, une fois de plus, montrer une forte capacité d’écoute et de respect de son interlocuteur, et que même si Daniel Cohn Bendit a eu un peu tendance, au début du débat, à monopoliser la parole, à l’interrompre. il s’est très vite repris et a écouté sa « partenaire » avec attention. Respect à eux deux qui ont démontré , s’il en était besoin, qu’ils sont capables de hisser le débat au dessus des querelles d’égos.
  • Débat démocratique, parce que le débat a pris un tour, certes peu politiquement correcte, peu compassé, mais bien plus vivant, réel.
  • Débat démocratique, parce que même si les deux intervenants se sont affrontés sur leur conceptions politiques de l’écologie, le débat a été respectueux et a permis de dégager un champ commun très fort

Débat productif bien que contradictoire, oh combien!

  • Les deux points de vue se sont rejoints sur l’objectif écologique et il semble être convenu que des débats vont survenir pour trouver des accords sur les moyens et leviers à activer pour mettre en place une écologie sociale et économique non punitive.
  • Pour les deux intervenants, la prédominance de l’humain, du social, dans les décisions est essentielle.
  • La possibilité de développer une industrie écologique est aussi un point d’accord fort. Il semble que sur ce point, Daniel Cohn Bendit ait découvert ce qui se faisait déjà depuis quelques année en Poitou-Charentes, sous la présidence de Ségolène Royal.

Ainsi donc, ces deux personnalités, dont les bien pensants de droite comme de gauche disent « pis que pendre », nous ont donné un bel exemple de ce que doit être un débat démocratique et « productif », dénué de propagande politicienne, d’invectives.

C’est tout de même un peu normal:

  1. Ségolène Royal et Daniel Cohn Bendit se méfient des lourdeurs des appareils politiques qui ne sont devenus que des lieux ou se confrontent les luttes de pouvoir et ne produisent plus de projets novateurs.
  2. Ségolène Royal et Daniel Cohn Bendit ont toutes les deux appelé et mis en œuvres des mouvements de réflexion et d’innovation afin de travailler, hors la lourdeur et l’inertie des structures partisanes, sur les sujets de société et d’avenir. Ségolène Royal au travers de Désirs d’Avenir et Daniel Cohn Bendit au travers de sa « coopérative écologiste« 
  3. Ségolène Royal et Daniel Cohn Bendit partagent la nécessité de mettre en place un fonctionnement démocratique participatif, dans lequel les citoyens puissent débattre, s’investir, s’exprimer, voire leurs propositions être prise en compte.
  4. Ségolène Royal et Daniel Cohn Bendit récusent fortement la manière actuelle de faire de la politique et le profond divorce démocratique entre les appareils et les citoyens

La complémentarité entre Ségolène Royal, qui prend en compte la réalité quotidienne de ses concitoyens et en particuliers celle des plus démunis ,qui s’attaque aux gros pollueurs, et Daniel Cohn Bendit, dont la vision plus idéaliste, dogmatique, manque de mise en acte, sautait aux yeux, tout au long de ce débat.

Peut-être que l’espoir, la République du Respect dont parlait Ségolène Royal, au soir du second tour des élections régionales, a posé sa première pierre lors de l’émission « A Vous de Juger » sur France 2.

Quoi qu’il en soit, un grand merci à Ségolène Royal, à Daniel Cohn Bendit et à Arlette Chabot, pour ce grand bol d’oxygène qu’ils nous ont « offert »!

Dans l’océan de morosité, de petites attaques au ras des pâquerettes et de vide intersidérale d’idées, dans lequel nous font baigner certains politiciens de droite comme de gauche, nous étions quelques uns à désespérer de la vacuité politique ambiante! Vous venez d’ouvrir une fenêtre salvatrice!

Sources: Désirs d’Avenir , Europe Ecologie , blogdejocelyne ; Le JDD

Publicités

Classé dans:Actions Politiques, Comprendre, Politique, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :