Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Processus des primaires: la "machine à gagner" du PS

Il est limpide, à la lecture du chapitre concernant l’organisation des primaires à gauche, développé dans le rapport d’orientation sur la rénovation du Parti Socialiste ,que le processus qui sera mis en place se démarque d’une banale opération de sélection d’un leader charismatique.

Ce processus innovant s’inscrit totalement dans le rôle que la Constitution française attribue aux partis politiques en développant intensivement la troisième phrase de l’Art. 4. "Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie".

La première innovation tient d’abord au fait que, contrairement à une opération de sélection d’un leader charismatique (qui consiste à écouter ce dernier déverser "sa" bonne parole), ces primaires seront interactives et participatives.

Interactives, parce que lors de la campagne, les électeurs sont invités à intervenir, poser des questions qui leur paraissent irrésolues, et a inscrire à l’agenda de la campagne les problèmes qui leur tiennent à coeur, au cour des réunion mises en place à l’occasion du "tour de France des candidats, qui présenteront leurs projets pour la France, pour l’Europe et le monde."

Interactives, parce que lors de la campagne, les électeurs pourront émettre des suggestions "féconder le programme du( de la) candidat(e), ainsi conduit à préciser ses choix, ses stratégies, ses objectifs et les moyens pour les atteindre. "

Participatives, parce que la procédure de choix du( de la) candidat(e), échappe aux états majors des Partis Politiques, aux militants, pour revenir au "plus grand nombre de citoyens ".

La seconde innovation tient dans l’engagement de tous, électeurs et candidats, à dépasser les clivages et à s’engager à soutenir, pendant la campagne des élections présidentielles, le(la) candidat(e), vainqueur des primaires, représentant la gauche.

Les candidats devront déclarer par avance vouloir soutenir publiquement et en toutes circonstances, en particulier pendant la campagne des présidentielles, le vainqueur des primaires. Puis ils devront réaffirmer cet engagement autour du vainqueur, lors d’une Convention d’investiture et de rassemblement organisée à l’issue du vote désignant le vainqueur, auprès de l’ensemble des délégués des partis co-organisateurs et de l’opinion publique. Ils seront tenus d’intégrer dans leur comportement le fait que tout candidat peut être amené à soutenir son concurrent si celui ou celle-ci l’emporte ou bien l’inverse.

Les électeurs, eux aussi s’engagent à adhérer aux valeurs de la gauche, à soutenir le vainqueur de la primaire. ( Cf Fiche technique "proposition de primaires du PS")

Innovation, interactivité, participation, contrôle du déroulement, autant de points qui laissent penser que ce projet , comme le prétend Olivier Ferrand, dans Libération, tend vers «l’approfondissement démocratique» et la «dynamique» garantis par le processus de la primaire.

Il reste cependant quelques sérieuses zones d’ombres qui pourraient rendre ce projet totalement caduque:

  • Qu’entend la commission lorsqu’elle précise, au sujet du calendrier " Ce calendrier sera ajusté par le Bureau National au mois de janvier 2011 dernier délai, en fonction de la configuration politique des Primaires."? J’ai du mal à cerner ce que veut dire le concept de "configuration politique"…ou je ne vois que trop ce qu’il pourrait vouloir dire .

  • Quid de l’organisation du "vote préalable"? La formulation adoptée: "réunissant un nombre de suffrages suffisants (10%), capables de réunir suffisamment d’électeurs en vue du premier tour. ", laisse penser qu’il y aura déjà eu un passage des candidats devant l’ensemble des électeurs. Mais sachant que la commission situe la date limite de dépôt de candidatures à la fin du mois de juin, que le vote préalable aurait lieu avant la mi-juillet, je vois mal comment pourrait s’effectuer un vote "populaire". Il s’agit donc d’une sélection effectuée par les Etats Majors….contrairement à ce qui est affiché au début du rapport. Quoi qu’il en soit en admettant cette possibilité, il serait plus transparent de dire qui sera appelé à faire ce "vote préalable", comment et sur quels critères.

  • Concernant le Processus de vote et particulièrement les instances de contrôle et de dépouillement, je pense qu’il serait bon que des "jury populaires" ( non militants, non partisans) participent à toutes les instances, qu’elles soient nationales, départementales ou locales.

Voilà , globalement mon opinion sur la proposition d’organisation des primaires que le Parti Socialiste nous a présenté.

Sources: rapport d’orientation sur la rénovation du Parti Socialiste ; Pour tout vous dire ; Libération

Publicités

Classé dans:Comprendre, Elections présidentielles:Primaires à Gauche, , ,

One Response

  1. […] crainte du détournement des primaires se nourrit surtout, à mon sens, des questions qu’elles posent aux partis politiques – et au PS […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :