Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Match Minc-Médias: Minc perd 0 à 2!

On le dit membre du club fermé des « visiteurs du soir » de Nicolas Sarkozy. Il est, parait-il, un des rares à pouvoir appeler le président à tout moment.

On le prétend "faiseur de rois" (chefs d’entreprises, grands patrons de presse, politiques) et très influent. C’est lui, par exemple, qui a suggéré au gouvernement de supprimer la publicité sur les chaînes publiques. (Pensez donc, lui qui est "le mauvais génie du Monde… qui nous a précipité dans l’abîme " comme le confiait un journaliste du Monde au journal Les Echos).

Il n’hésite pas à "mouiller la chemise" pour défendre les privilèges de ses amis et clients fortunés. Ne s’est-il pas "fendu" récemment, au début du débat sur les retraites, d’une attaque en règle (qui n’était pas sans rappeler l’inhumanité du film "Soleil Vert"), contre "les vieux" dont il présentait les dépenses de santé "comme un luxe"?

Las, depuis quelques jours, il semblerait que Alain Minc, puisque c’est de lui dont je vous parle ici, soit en disgrâce et connaisse échec sur échec.

Premier échec: la reprise du journal Le Monde

Il s’est considérablement investit dans du conseil au trio "Prisa-Orange- Perdiel" que son "client Sarkozy" semblait, lui aussi, vouloir favoriser "en toute influence" lors du rachat du journal Le Monde.

Il n’a pas hésité à participer d’après Le Point, à de nombreux dîners en ville se rependant en propos critiques contre Matthieu Pigasse, banquier d’affaires de Lazard, cosignataire de l’offre concurrente de ses amis du trio Prisa-Orange- Perdiel.

Jusqu’à la dernière minute, il a briefé, selon Le Figaro , l’état-major du groupe de presse espagnol …prétendant même , dans une interview à Rue89, qu’il faisait tout ça sans «aucune volonté de revanche » vis à vis d’anciens "collègues" qui l’ont tout de même "éjecté" du Monde en 2007.

Mais les journalistes du Monde et ses administrateurs ont de la mémoire…et nombreux sont ceux qui considèrent qu’Alain Minc, ainsi que Jean-Marie Colombani,sont responsables de la situation financière catastrophique que le journal connait depuis des années. Certains n’ont pas oublié , comme le rappel Laurent Mauduit dans un livre intitulé « Petits conseils », qu’Alain Minc,avec l’appui de Jean-Marie Colombani, intervenait parfois dans le contenu des articles et se servait du journal pour déstabiliser les adversaires de ses amis…

La force d’influence, l’investissement d’Alain Minc n’ont cependant pas été suffisant. C’est l’offre de reprise du Monde du trio Bergé-Niel-Pigasse qui l’a emporté lundi. Exit donc Alain Minc…

Sur un échec cuisant, le Monde lui échappe ainsi qu’à son "ami qu’il visite le soir".

Deuxième échec: la nomination du président de France Télévision

Alain Minc soutenait, depuis plusieurs mois, la candidature d’ Alexandre Bompard, patron d’Europe 1, pour présider aux destinées de la télévision publique. Une candidature qui avait également les faveurs du chef de l’État ,dont Alexandre Bompard est très proche.

Mais, selon le journal le Point.fr, Patrick de Carolis sera remplacé à la tête de France Télévisions, dès le 24 août, par un duo constitué de Rémy Pflimlin et Jean-Pierre Cottet .

Un choix consensuel et stratégique de l’Élysée qui,d’après Le Monde, intervient dans un contexte social tendu au pôle télévisuel public ( Il faut dire qu’avec la suppression des recettes publicitaires, conseillées par Alain Minc, ça n’arrange pas le contexte économique et social du pôle télévisuel public) .

Mauvaise semaine donc pour Alain Minc qui en quelque jour se voit fermer la porte du journal Le Monde et celle de France Télévision…

Finalement, ses compétences professionnelles ne sont pas si brillantes que ça et son "réseau d’influents" ne fait plus recette. Il est probablement temps pour lui d’envisager une recyclage professionnel. Peut-être devrait-il s’inscrire dans un centre d’apprentissage à Niort…car finalement ça donne des résultats nettement supérieurs aux siens et à ceux de celui qu’il prétend être au niveau d’un"séminaire de doctorants à Harvard".

Sources: Le Parisien ; Arrêts sur Image; Les Echos ; Le Post ; Le NouvelObs ; Le Point; Le Figaro ; Rue89; L’Express

Publicités

Classé dans:Comprendre, Politique, , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :