Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Quelques suggestions à Nicolas Sarkozy, pour une sortie de crise honorable

Dans le cadre de la réforme des retraites, il est manifeste désormais que le gouvernement et Nicolas Sarkozy sont en train de s’enferrer dans une rigidité psychologique et comportementale dont ils ont tout à perdre. Ce faisant, ils entraînent l’économie du pays, croyant faire plaisir aux agences de notation et aux organismes financiers internationaux, dans une spirale descendante catastrophique pour une grande majorité des citoyens français.
On peut comprendre qu’après avoir, pendant près de 6 mois, par l’intermédiaire de ses porte-parole, ministres et conseillers, tenter de convaincre les Français que sa retraite était la bonne, et devant le peu de résultats obtenus par la propagande gouvernementale, il se demande comment sortir de l’impasse dans laquelle il s’est fourré, sans perdre la face.
Alors, comme l’équipe de Chez Louise n’est constituée que de « bons Français », bien intentionnés et nullement sujets à de l’antisarkosisme primaire, ils ont décidé de consacrer une heure de leur précieux, et lucratif, temps de travail pour aider le chef de l’État.
Je vous passe les détails du Brainstorming, les fous rires étouffés face à l’imagination fertile débordante de certains (suivez mon regard…), pour ne vous livrer que les 2 suggestions qui nous semblent le mieux “tenir la route” :
– le Sénat a rejeté, jeudi, l’article 4 de la réforme des retraites, par 155 voix pour et 181 voix contre. Ce faisant, le sénateur centriste de Mayotte, Adrien Giraud, 75 ans, qui est à l’origine de ce que Éric Worth a appelé une erreur de vote, oblige le gouvernement, conformément à la loi, a demander une seconde délibération sur cet article. Délibération qui ne pourra avoir lieu que lorsque l’ensemble du texte de loi portant sur la réforme des retraites aura été examiné. Soit, au plus tôt, mercredi 20 octobre en fin de journée.
D’ici là, de nouvelles manifestations contre cette réforme auront eu lieu. L’une le 16 octobre et l’autre le 19 octobre. Manifestations auxquelles viennent s’ajouter le blocage des terminaux pétroliers, des ports, et très probablement une grève des routiers. Il va être de plus en plus difficile au gouvernement, et à Nicolas Sarkozy, de tenir tête aux chefs d’entreprises, qu’une telle situation étouffe.
Il serait alors opportun qu’ils se saisissent de cette erreur par Adrien Giraud (qui entre nous illustre parfaitement les dangers qu’il y a à travailler au-delà de 60 ans), de la possibilité qu’elle leur offre de faire revoter la loi, non plus sur l’article 4, mais dans sa totalité. Il sortirait ainsi, la tête haute, de l’épreuve de force qu’ils ont voulue et perdue.
Voilà pour la première suggestion me paraît la plus honorable pour tous, gouvernement, chef de l’État, syndicats, citoyens français manifestants, chefs d’entreprise, sauf peut-être Guillaume Sarkozy… 

– Au cas la première suggestion ne serait pas retenue, il reste la stratégie Louis XVI, c’est-à-dire la fuite. Dans un souci de conciliation, et pour éviter d’éventuels dégâts, nous nous permettons de transmettre aux personnes concernées, un plan itinéraire, qui, je n’en doute pas, facilitera grandement l’organisation de ce déplacement… Le chemin à suivre est indiqué en bleu.
la fuite de Varennes itinéraire

Crédit : Google Maps

Sources : le Figaro ; Le Monde ; le Nouvel Observateur

Publicités

Classé dans:Agir, Comprendre, Humour, Politique, , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :