Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Ils n’en peuvent plus d’attendre le Messie !

Décidément, on ne change pas une équipe qui perd. C’est ce que semble faire Martine Aubry en ne sanctionnant pas certains « éléphants » du Parti Socialiste qui s’épandent en critiques acerbes ( et souvent infondées) dans les médias- probablement pour avoir le sentiment d’exister- contre certains de leurs camarades ou des leaders de partis de gauche.

Ce faisant, ils enclenchent à nouveau, sans l’aide de personne, la machine à perdre.

Actuellement, le principal rouage de cette machine à perdre c’est manifestement Jean-Christophe Cambadélis.

Sur son blog, il n’a pas pu s’empêcher de s’en prendre nommément à Ségolène royale qui, d’après lui « mime le respect du calendrier pour mieux sous-entendre que Martine Aubry ou DSK n’ont pas d’appétit, démontrant s’il en était besoin qu’elle ira jusqu’au bout».

Non content de s’attaquer à une « camarade du PS », il attaque, dans un “accès de procès d’intention aigu”, Jean-Luc Mélenchon, prétendant que le candidat déclaré à l’élection présidentielle de 2012 ferait « de la défaite du PS un choix stratégique ».

Effectivement, Ségolène Royal multiplie les déplacements et les initiatives, et elle nous a clairement montré, en 2006 et en 2007, que lorsqu’elle entreprenait quelque chose, elle allait jusqu’au bout. Mais de là à supputer que c’est pour sous-entendre quoi que ce soit, c’est prêter à la candidate déclarée des intentions qui sont, je le pense, bien éloignées des siennes. Elle est, comme Jean-Luc Mélenchon entrée en campagne. Et alors ? C’est leur droit le plus strict !

Jean-Christophe Cambadélis ignorerait-il que quand on est « en campagne » SUR LE TERRAIN on poursuit ses objectifs en se foutant pas mal de ceux des autres?

Soyons sérieux M. Cambadélis, avec des gens qui agissent comme vous le faites, Jean-Luc Mélenchon peut se permettre d’autres choix stratégiques que ceux que vous lui prêtez. Et vous n’avez pas, non plus, besoin de Ségolène Royal pour que les français constatent que Martine Aubry ou DSK n’ont pas d’appétit pour les primaires et probablement pas non plus pour la campagne des présidentielles 2012!  Quand à la défaite du PS, continuez comme ça et vous allez y arriver tout seul, vous et vos alliés !

Ce n’est pas parce que votre candidat préféré, fait la fine gueule, tergiverse, louvoie, qu’il faut que les autres candidats soient paralysés. D’autant moins qu’une de vos cibles, si vous l’avez oublié, n’est plus membre du Parti Socialiste et que l’autre cible respecte en tout point les décisions qui ont été entérinées sur les candidature et le calendrier des primaires.

Ce n’est pas parce que vous avez prévu, et convenu avec Martine Aubry et ses soutiens, d’un calendrier qui VOUS oblige à attendre l’après cantonales et surtout les décisions de DSK, que les autres candidats doivent se laisser entraver par vos choix et à vos décisions.

Ce n’est pas parce que vous et vos alliés avez décidé de “ronronner pépère» en attendant le Messie que les autres, et en particulier les électeurs français qui désespèrent de leur situation actuelle et du manque de perspectives d’avenir pour leurs enfants, doivent attendre que vous vous décidiez à agir autrement qu’en vous attaquant à Ségolène Royal ou à Jean-Luc Mélenchon, qui, je vous le rappelle, font parti intégrante de la gauche française.

C’est entièrement de votre faute si vous prenez du retard sur les autres candidats de droite comme de gauche !

Il me paraît totalement irresponsable de votre part de vous attaquer à ceux qui agissent, proposent, écoutent les attentes des Français et leurs suggestions de changements, uniquement parce que vous vous êtes vous-même entravé en prenant une mauvaise décision.

Tout comme il est particulièrement irresponsable de revenir sans cesse sur les conventions portant sur les primaires, comme vous l’avez fait dans un entretien à Nice-Matin, de dénoncer la pléthore de candidature socialiste en prétendant que cela « crée une cacophonie dommageable à l’alternative ». Ce que prétend également, Michel Rocard, qui lui aussi soutient la candidature de Dominique Strauss-Kahn.

Que je sache, l’alternative de 2012 se fera entre la droite et la gauche et non entre la droite et uniquement le PS et le candidat choisi par son état-major. Je vous invite à (re)lire, à cet effet, le Charte de la Primaire qui a été adoptée par le Parti Socialiste. Et pour tenter d’être le vainqueur de cette alternative, il ne suffira pas d’attendre que les Français, épuisés par cinq années de Sarkozysme, effrayés par la perspective de voir le Front National arriver au pouvoir, votent comme un seul homme pour le candidat que vous aurez choisi en petit comité.

Il ne suffira pas de faire uniquement alliance avec EE-LV, si tant est qu’il soit composé uniquement de gens à gauche de l’échiquier politique. Il faudra AUSSI faire alliance avec TOUS les courants qui traversent la Gauche Français.

Il ne suffira pas, comme le prétend Michel Rocard, jeudi soir , lors d’une petite réunion dans les locaux de la mairie du 3e arrondissement de Paris, de faire uniquement de la pédagogie sur ce qui ne va pas en France, sans avoir de programme. Car les Français, n’ont pas besoin qu’on fasse un diagnostic de la situation du pays et de leur propre situation, qu’ils font très bien eux-mêmes. Ils ont besoin de confronter les solutions que les prétendants « au trône » proposent pour traiter les problèmes. Et ces solutions ne peuvent se trouver que dans un programme!

Il ne suffira pas, non plus, comme le fait Henri Emmanueli, député PS des Landes, de préconiser un programme minimum ne comportant que « trois à cinq sujets maximum ». Le programme doit être détaillé et traiter des nombreux points qui posent problèmes aux français. Il doit comporter des solutions clairement expliquées, argumentées et chiffrées! Car comme le dit très bien Ségolène Royal  » les Français méritent autre chose… l’urgence aujourd’hui, c’est les Français qui la ressentent dans l’attente des propositions qu’on a à leur faire »

Alors, Messieurs, si c’est ainsi que vous espérez montrer votre considération pour les citoyens de ce pays, que vous espérez pouvoir les convaincre de venir voter massivement aux primaires, à l’élection présidentielle et aux législatives,vous vous trompez ! Méfiez vous de l’énergie du désespoir! D’aucun, de l’autre côté de la Méditerranée, qui pensaient et ronronnaient comme vous, sont en train d’en faire l’expérience à leurs dépens!

Comme l’a si justement souligné Guillaume Garot,député-maire de Laval:   » les socialistes doivent donc maîtriser leurs débats, en valorisant leurs propositions, et surtout en se respectant mutuellement ». Les primaires sont un « formidable moment de démocratie et d’échange, pour mobiliser les Français qui attendent une nouvelle politique pour notre pays ».

J’ajouterai que ces primaires sont une chance pour les citoyens de gauche d’assister à des débats d’idées(À condition que certains candidats socialiste et EELV en aient, ce dont je commence à sérieusement douter), d’être impliqués dans les choix programmatiques, d’être entendus dans leurs propositions de changement. Elles ne sont pas-comme le prétendent certains, qui aurait préféré des primaires de confirmation du choix d’une petite équipe de dirigeants dont ils font partie- vouées à l’échec, si tout le monde à gauche, et en particulier parmi les éléphants du PS, fait preuve de fair-play, d’ouverture vers les autres, de respect des électeurs ET des autres candidats, et, comme le suggère Michel Rocard, d’audace.

Alors messieurs Cambadélis, Rocard, Emmanueli et autres critiques des membres de leur propre camp, prenez bien conscience que ce qui est néfaste au rassemblement de la gauche actuellement, ça n’est pas les primaires telles qu’elles ont été décidées et leurs perspectives. Ça n’est pas la multiplicité des candidatures. Ca n’est pas le fait que certains candidats ont déjà démarré leurs actions. Non.

Ce qui mènera la gauche à l’échec inéluctable, ce sont les petites phrases qui reviennent au galop, rappelant aux électeurs que par dépit ou méchanceté ou bêtise, certains socialistes et gens de gauche, en 2007, n’ont pas hésité à saboter la campagne de la candidate de gauche. Et cela conforte l’idée que le PS, notamment, est incapable de se changer lui même et donc qu’il sera incapable de changer la situation en France.

Ce sont les remises en cause perpétuelles, par ceux que l’absence de décision de Dominique Strauss-Kahn affole, des grands principes d’une primaire ouverte et populaire et leur agressivité envers les candidats de gauche déclarés. Car cela montre qu’ils sont incapables de respecter une règle commune, comme les sarkozystes!

Tout ceci donne une impression de désordre, de désunion de la gauche et d’un Parti Socialiste qui a la prétention de représenter le principal parti d’opposition. Et du coup il n’est ni crédible, ni « désirable ».

Tout ceci donne l’impression que ceux qui soutiennent Dominique Strauss-Kahn n’ont aucun programme de gouvernement de la France a proposer et qu’ils ne comptent que sur la présence, et sur le CV de l’actuel président du FMI, pour gagner les primaires et l’élection présidentielle.

Tout ceci donne enfin le sentiment que certains ont peur d’une compétition qui pourrait les mener à l’échec. Et c’est fort déplaisant de constater que des personnes qui ambitionnent de diriger un pays sont incapables de se confronter à des obstacles alors qu’en gouvernant ils en rencontreraient de multiples. Cela laisse entendre qu’ils souffrent d’un profond orgueil qui les ferait tendre vers l’autoritarisme ou qu’ils souffrent de couardise. Ce qui, compte tenu de leurs ambitions et de la situation déliquescente de la France, est très malvenu.

Ne nous leurrons pas, ça n’est pas d’experts en économie ou en stratégie solférinesque dont nous avons besoin pour sortir la France de l’impasse. Nous avons besoin de gens courageux, humbles, tenaces, opiniâtres, qui font preuve d’abnégation, de solidarité avec toutes les couches de la population, sans exclusion, dont l’esprit n’est pas embrumé par les doctrines économiques, écologiques ou religieuses ou par les combats de clans. Seuls ceux-là pourront nous aider à remonter la pente. Tous les autres ne feront que nous la faire descendre encore plus.

Sources: Cambadélis.net; France-Soir; Désirs de Fraternité; Nice-Matin; Le JDD; Parti Socialiste; Le NouvelObs; L’Express

Publicités

Classé dans:Citoyens, Comprendre, Des hommes et des femmes, Elections présidentielles:Primaires à Gauche, Parti Politique, Politique, , , , , , ,

3 Responses

  1. […] This post was mentioned on Twitter by clo, Jacky Soulié. Jacky Soulié said: @vlentz La "gauche" Solférinesque n'a pas besoin de #Melenchon pour perdre, elle s'en charge toute seule http://tinyurl.com/4sh9bvc […]

  2. […] connaissait DSK  dans "Le Messie" , DSK dans "appelez moi Désiré" , on connait DSK désormais dans […]

  3. […] connaissait DSK  dans « Le Messie » , DSK dans « appelez moi Désiré » , on connait DSK désormais dans […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :