Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Bal à l’ambassade, quelques vieux malades…

Il est des moments dans une vie où l’on est fier de faire parti de l’espèce  humaine .
Il en est d’autres où on cherche désespérément comment on pourrait en sortir, tant elle se montre mesquine, violente, irresponsable, affligeante de bassesse, consternante de cynisme. Alors, dans ces moments-là, immédiatement, une chanson me vient à l’esprit :

Crédit: Youtube- Renaud: Morts les enfants

Et je dois dire que, lorsque j’observe se qui passe en et autour de l’Égypte depuis plus d’une semaine, je contemple la mappemonde à la recherche désespérée d’un refuge inconnu des "gangsters/politiciens" qui gouvernent le monde en écoutant la chanson de Renaud en boucle.

Comment voulez-vous qu’il en soit autrement lorsqu’on entend Hillary Clinton affirmer qu’il serait bon que le Moyen-Orient s’oriente vers une démocratisation où "la démocratie et l’économie" convergent dans le même sens ? Outre les propos oiseux qui, faute de définir clairement le sens dans lequel aller, et de quelle économie on parle, il me semble que Mme Clinton aurait meilleur jeu – à un moment où des millions d’habitants de son pays sont expulsés de leur maison sans que les pseudo solutions proposé par le gouvernement auquel elle collabore ne fassent le moindre effet – de travailler à ce que démocratie et économie convergent aux USA dans le sens de l’intérêt de ces gens-là.

Comment voulez-vous qu’il en soit autrement en constatant le cynisme d’Angéla Merkel qui, au prétexte de plaider en faveur d’un changement organisé en Égypte, ne peut s’empêcher de promouvoir un "néocolonialisme européen" en souhaitant "un nouveau partenariat" entre l’UE et l’Egypte et de s’attribuer un satisfécit en évoquant son expérience de la réunification allemande, en 1989?  Elle est même allée jusqu’à inviter les Egyptiens à être "patients et à œuvrer pour des changements" structurés, pacifiques". On voit bien que la dame n’a probablement jamais eu faim, ne s’est jamais inquiétée de ce qu’elle pourrait donner à manger à ses enfants au prochain repas ou que si cela a été le cas, elle a très vite oublié les tourments dans lesquelles vous plongent ce type de situation.

Comment voulez-vous qu’il en soit autrement en entendant le premier ministre britannique, David Cameron, qui n’hésite pas à s’approprier carrément l’Égypte en prétendant " Nous avons besoin de changement, de réformes et de transition pour parvenir à davantage de stabilité. Je crains que plus ça dure, plus ceux qui veulent créer une Egypte dont nous ne voudrions pas, ne soient renforcés"?

On voit bien là tout l’égoïsme des dirigeants mondiaux qui, se gargarisant de grands mots, ne font que trahir leur cupidité, leur manque d’humanité, leur opportunisme, à un moment où des millions d’Égyptiens souffrent, se battent  pour pouvoir tout simplement manger, pour leur liberté d’opinion, contre un système politique que les puissances européennes, américaines, israéliennes, russes, leur ont imposé.

Quand au conseiller à la sécurité nationale d’Israël, quand bien même je comprends et accepte la nécessité première de sécurisation de ce pays, je trouve que prétendre que le processus démocratique auquel aspirent actuellement les Égyptiens , pourrait donner une place à des extrémistes religieux et avoir pour conséquence la montée de « phénomènes antidémocratiques de nature anti-occidentale, anti-américaine ; ou l’arrivée sur la scène de tous autres mouvements » est quelque peu déplacé, dans un pays des extrémistes religieux font la loi, se permettent d’envahir le territoire étranger sans que leur gouvernement mette fin à leurs agissements.

En quelque sorte, M. Arad sous-entend que, au prétexte qu’il faut protéger l’État d’Israël, tous les habitants des pays frontaliers devraient subir des régimes dictatoriaux car un système démocratique pourrait favoriser la montée d’intégristes religieux. C’est la faire preuve d’un égoïsme et d’un manque de confiance dans les autres qui frôlent la couardise.

Le pire c’est que tout ce petit monde semble oublier que les lois d’exception qui prévalent en Égypte depuis 29 ans n’ont jamais assurer la sécurité des citoyens égyptiens mais qu’elles ne servent en réalité qu’à protéger Hosni Moubarak, ses proches et leur fortune.

Il semble oublier également que ladite fortune, qui pourrait  s’élever à quelques 70 milliards de dollars US selon l’analyse faite par des experts du Moyen-Orient, n’est ni plus ni moins que le résultat d’une forme subtile de chantage et de corruption qui consiste à sécuriser depuis 30 ans la frontière entre l’Égypte et Israël, moyennant l’accès libre donné à M. Moubarak aux accords d’investissements entre son pays et les pays occidentaux. Le peuple égyptien, dans sa grande majorité, n’a pas bénéficié des millions de livres que ces accords d’investissements ont générés en bénéfice. Tous les gains ont été déposés sur des comptes bancaires offshore ou investis dans des propriétés à Manhattan, Beverly Hills,ou 28 place Wilton, à Belgravia dans le centre de Londres, etc..

C’est tout de même près de 40 à 70 milliards de dollars dont le peuple égyptien a été spolié. Et ce grâce a des pouvoirs occidentaux qui ont fermé les yeux sur des pots-de-vin, la plupart du temps pour que les entreprises occidentales puissent développer leurs projets sur le sol égyptien et générer ainsi de nouveaux bénéfices. Une pratique « traditionnelle » dans cette région du globe, mais néanmoins mafieuse,  que les chefs d’État qui s’expriment actuellement sur la situation en Égypte ne peuvent en aucun cas ignorer, tant ils l’ont favorisée pour que les entreprises occidentales continuent à déverser la manne des dividendes sur leurs actionnaires et sur leurs dirigeants.

Les mêmes chefs d’Etats qui aujourd’hui se permettent d’exhorter le peuple égyptien à la patience, tout en agitant le spectre de l’arrivée d’intégristes religieux, sous-entendant qu’alors la situation des Égyptiens ne ferait qu’empirer, auraient-il oublié que le meilleur terreau des intégristes religieux est constitué de la pauvreté, de la privation de droits élémentaires des peuples ? 

Alors, lorsque j’entends ces chefs d’État, nantis, privilégiés, planant depuis trop longtemps dans les très hautes sphères du pouvoir, ne faisant plus la part entre ce qui est Moral et ne l’est pas, ce qui est juste et ce qui est injuste, ce qui est démocratique et ce qui ne l’est pas, ce qui est tolérable et ce qui est intolérable, ce qui est bon pour tous et ce qui n’est bon que pour quelques-uns, ce qui est mortifère et ce qui favorise la vie, j’en arrive à me demander si tous leurs grands discours n’ont pas pour unique but de préserver leurs privilèges et un système qui si il a tant enrichi Hosni Moubarak pourrait bien les avoir enrichit tout autant.

J’en arrive à me demander : Est-ce pour préserver tout ça que cette homme désarmé, visiblement pacifique est abattu de sang froid?

Mort à Alexandrie

 

Sources : Le NouvelObs ; Rue89 ; Le Point ; YouTube; Le Croix ; Le Monde ; Courrier International ;The Guardian

Publicités

Classé dans:Citoyens, Comprendre, Culture politique, Egypte, Humanisme, Politique, , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :