Pour tout vous dire…

Les droits de l'homme s'arrêtent la ou commencent ceux des affaires

Prix Busiris pour Marion \ »Marine\ » Le Pen – Journal d\’un avocat

Prix Busiris pour Marion \ »Marine\ » Le Pen – Journal d\’un avocat

Petite leçon de Droit à l’usage de Marine Le Pen qui semble en avoir grand besoin!

viaPrix Busiris pour Marion \ »Marine\ » Le Pen – Journal d\’un avocat.

Publicités

Classé dans:Agir, Citoyens, Comprendre, Front National, Loi, Parti Politique, , ,

Comme une impression de « tous pourris »

Les dernières mises en examen de Nicolas Sarkozy, ancien président de la république, pour abus de faiblesse et de Jérôme Cahuzac, ancien ministre du budget, pour fraude fiscale , devrait inexorablement voir réapparaitre le « tous pourris » cher au Front National et à Marine Le Pen .

Malheureusement pour elle, Marine Le Pen ferait mieux de ne pas s’aventurer davantage sur le terrain glissant qu’elle affectionne en s’appuyant sur la mise sur le devant de la scène médiatique de ces affaires juridico-politiques dont les médias se régalent et font leurs choux gras.

En effet, après une discussion intéressante avec quelques amis internautes, je me suis livrée à une rapide pré-étude de la situation en utilisant les données disponibles sur le net afin de cerner si nous étions face à une impression ou si l’ébauche d’une vérité scientifiquement démontrable apparaissait.

Je vous en donne le résultat et la succincte analyse qui en ressors.

Eléments de méthode:
J’ai commencé par rechercher des informations sur les condamnations par la justice, entre 1997 et 2012, des élus de 3 partis: le Front National – puisqu’il se pose en pourfendeur des "pourris"- l’UMP et le Parti Socialiste, que l’on nous présente comme les seuls partis dignes du bipartisme.

Puis, pour ces trois partis, j’ai rapporté le nombre des condamnations de chacun à leur nombre d’élus sur la même période.

Les résultats:

Les résultats sont surprenants et viennent considérablement contredire l’impression de « tous pourris ».

Avant de présenter ce résultat, je crois qu’il est bon de rappeler le nombre d’élus en France :
La France compte 577 députés, 343 sénateurs, 2040 conseillers régionaux, 4042 conseillers généraux, 36 635 maires, 78 députés européens.

Soit un total de 43715 élus susceptibles de pouvoir utiliser leurs fonctions électives à des fins illégales.

 

Le Front National, entre 1997 et 2012, a eu environ 357 détenteurs d’un mandat électif .
Pendant la même période, il totalise 56 condamnations est mises en examen

Ce qui représente 15,68 % d’ élus du FN condamnés ou mis en examen.

L’UMP, entre 1997 et 2012, a eu environ 2115* détenteurs d’un mandat électif
pendant la même période il totalise 66 condamnations ou mises en examen.

Ce qui représente 3,12 % des élus de l’UMP condamnée ou mis en examen.

Le parti socialiste, entre 1997 et 2012, a eu environ 2262 élus*.
Pendant la même période il totalise 44 condamnations ou mises en examen.

Ce qui représente 1,94 % des élus du parti socialiste condamné ou mis en examen.

Un premier constat s’impose statistiquement : c’est de très loin le Front National qui présente le plus fort taux d’élus condamnés ou mis en examen par la justice.

Un second constat s’impose: au regard des 156 condamnations ou mises en examen que totalisent le Front National, l’UMP, le PS et de la population des élus français, l’impression de « tous pourris » est infondée.

En effet, sur une population de 33 715 élus susceptibles de pouvoir utiliser leurs fonctions électives à des fins illégales, seul 0,35 % d’entre eux abusent de la situation et sont condamnés par la justice **.

Un troisième constat est beaucoup plus alarmant.

Il porte sur l’analyse des motifs des condamnations qui ont frappé la population d’élus étudiés.

Dans la très grande majorité des cas, les élus du Front National sont condamnés pour des violences physiques, des incitations à la haine raciale, et des fraudes financières ou électorales.

Reconnaissez que ce type de condamnations dément la conformité aux principes démocratiques et républicains qu’affiche le Front National et vient casser l’image de parti convenable  que les médias veulent nous vendre !

Les élus de l’UMP semblent eux être "spécialisés", au regard des condamnations et mises en examen dont ils font l’objet, dans l’abus de biens sociaux et détournements de fonds publics.

Quant aux élus du parti socialiste, il semble que le délit de favoritisme soit une de leurs « spécialités ».

J’ai tout à fait conscience de l’aspect succinct de cette pré-étude ** qui demanderait d’être approfondie, affinée sur le plan statistique, élargie à d’autres partis politiques, etc. etc.

Néanmoins, comme je le disais au début, il ne s’agissait pour moi que de cerner une impression et non de démontrer scientifiquement si la classe politique française était vraiment et dans son ensemble toutes pourris. Pour cela, je pense que notre pays est suffisamment doté en étudiants, en institut divers et variés mieux équipés et plus disponibles que moi pour effectuer une enquête approfondie sur le sujet.

En attendant, et jusqu’à plus ample informé, je reste sur les constats que c’est le Front national qui présente le plus fort taux d’élus condamnés par la justice et que l’on ne peut dire, avec un taux de 99.65% d’élus jamais condamnés ou mis en examen, que la classe politique française est dominée par le "tous pourris"

* Sur la base d’un renouvèlement de la moitié des effectifs sur 15 ans et en tenant compte que bon nombre d’élus cumulent les mandats en nombre et dans la durée, ce qui minore le nombre d’élus de la population étudiée.
** Bien entendu, on ne peut dans ce type d’études, comptabiliser ceux qui ne sont pas rattrapés par la justice.

Sources:
Europe1 ; FranceInfo ; Plume Citoyenne ; Nopassaran ; Wikipédia

Classé dans:Culture politique, Des hommes et des femmes, Front National, Politique, , , , , ,

Marine Le Pen, "l’idiote infiniment inutile".

Cela fait plusieurs semaines que je ronge mon frein en écoutant Marine Le Pen débiter ses idées nauséabondes.

Si la situation de millions de Français – qui connaissent la précarité, le chômage, la pauvreté, la peur de se trouver du jour au lendemain sans emploi et donc sans ressources pour faire face à la satisfaction des besoins essentiels de leur famille- n’étaient pas si catastrophique, les divagations de Mme Le Pen pourraient éventuellement être du plus haut comique.

Mais voilà il arrive un moment où, après avoir constaté le fait que comme Nicolas Sarkozy, elle s’appuie sur la peur de l’autre pour attirer un électorat quelque peu perturbé par le contexte dans lequel il vit , il faut aider tous ceux qui pourraient être attirés par les arguments fallacieux de cette dames, à comprendre qu’elle se sert d’eux et qu’en fait tous ses propos de son que leurres et mensonges.

Leurre quand Marine Le Pen prend la parole à Lyon, samedi 7 avril et ose prétendre qu’elle est la seule candidate anti-système .

Alors là vous m’excuserez mais Marine Le Pen , en tant que députée européenne ( système au dessus des systèmes nationaux) , ne se prive pas, elle non plus, de "puiser sans fin son argent dans nos poches" grâce au 6200 € mensuels que la collectivité lui verse en tant que député européenne.  En plus, nous le verrons par la suite, en bonne parasite du système, elle ne mérite même pas ces 6200 € mensuels!

Et Marine Le Pen n’est pas non plus vraiment contre le système d’enrichissement personnel qui consiste à essayer de payer le moins d’impôts et de taxe possible…afin de s’enrichir encore d’avantage sur le dos de la collectivité. La preuve:

Marine Le Pen est donc  à la tête d’un patrimoine immobilier représentant une valeur minimale avoisinant les 700 000 euros ! La pauvre!

Ceci dit, elle déclare ne payer que 1746 € d’impôts sur le revenu, et aucun impôt sur la fortune.

Très curieusement la candidate qui se prétend anti-système semble avoir parfaitement compris un des rouages principaux du système capitaliste qu’elle dénonce, en multipliant les SCI immobilière afin de pouvoir échapper à divers impôts et taxes  !

En laissant entendre qu’elle est du côté de ceux qu’on oublie, j’ai plutôt l’impression qu’elle est du côté de ceux qui veulent se faire oublier, bénéficier de décotes, de droits de donations réduits, de droits de succession différés, de plus values immobilières allégées,  notamment quand il s’agit de leur patrimoine immobilier. …

Mais laissons là ce premier leurre utilisé par Marine Le Pen pour faire croire qu’elle est du côté des pauvres gens, alors que tout est fait pour qu’elle s’enrichisse chaque jours d’avantage, et venons en à quelque chose de beaucoup plus grave.

Leurre quand Marine Le Pen prétend qu’elle est la seule  « à proposer un changement radical pour NOUS libérer des marchés financiers ». 

C’est plutôt pour libérer encore davantage les marchés financiers qu’elle œuvre activement!

En effet, elle a voté le 08.05.2008 , comme la capture d’écran ci-dessous le prouve, Marine Le Pen a voté pour une motion du Parlement européen qui permet de poursuivre l’achèvement du grand marché transatlantique d’ici à 2015 .

MLP vote pour le grand marché transatlantique

Pour contribuer à votre culture générale, voici quelques extraits du texte que Marine Le Pen a approuvé :

"un partenariat transatlantique étroit est l’instrument clé pour façonner la mondialisation dans l’intérêt de nos valeurs communes et dans la perspective d’un ordre mondial équitable en matière politique et économique… réitère son avis selon lequel un marché transatlantique efficace et compétitif forme une base propice à l’établissement ferme du partenariat transatlantique, qui permettra à l’UE et aux États Unis de relever ensemble les défis politiques et économiques … Soutient résolument le processus de renforcement de l’intégration économique transatlantique lancé lors du sommet UE-États-Unis par l’adoption du «cadre pour progresser dans l’intégration économique transatlantique entre l’Union européenne et les États-Unis d’Amérique» et par la création du Conseil économique transatlantique (CET), chargé de superviser et d’accélérer les efforts exposés dans ledit cadre

Quand Marine Le Pen lance « Que l’union européenne aille au diable!» alors même qu’elle approuve un texte qui donne à l’union européenne des pouvoirs qui  "consiste dans l’abandon de la souveraineté intérieure des pays membres de l’Europe des 27. Grâce à une hégémonie du droit des États-Unis sur le sol européen, l’exécutif US exerce un pouvoir direct sur les populations européennes et qui vise à supprimer les obstacles légaux aux échanges économiques et aux investissements."  on peut légitimement se poser des questions sur sa sincérité ou sur sa compréhension des textes qu’elle vote au Parlement européen.

On peut, lorsqu’on prend connaissance dans le détail de ce qu’est réellement ce grand marché transatlantique , se demander si l’ennemi de la Nation n’est pas Marine Le Pen elle-même, ainsi que tous les députés européens qui ont approuvé ce texte et toute la série des textes qui depuis des décennies visent non seulement à nous déposséder de la souveraineté nationale, mais également à ouvrir encore davantage de possibilités au monde financier et au monde économique de s’enrichir à nos dépens.

On peut se demander enfin si, Marine Le Pen ne se fiche pas totalement du patriotisme, de la solidarité nationale et de la France, contrairement à ce qu’elle a affirmé lors de son dernier meeting.

De deux choses l’une, soit Marine Le Pen ment  consciemment à ses électeurs, soit elle est incompétente et inapte à remplir son mandat de député européenne.

Si elle ment consciemment, elle n’est alors qu’un leurre et la voiture balai des oligarques économiques et financiers qu’elle prétend dénoncer! Auquel cas, ceux qui croient sincèrement à ces discours savent maintenant qu’ils ne peuvent lui faire confiance!

Si elle ment par incompétence, méconnaissance des dossiers qu’elle vote, alors je ne saurais trop conseiller à ceux qui seraient tentés de voter pour elle de la fuir comme la peste, car elle n’est ni plus ni moins qu’une "idiote infiniment inutile" qui coute cher ( 6200 €/m) et tout ça pour vendre la France pieds et poings liés aux multinationales et aux banques américaines : Inutile pour les chômeurs, inutile pour les nationalistes, inutile pour les femmes, inutile pour la Nation , inutile pour l’économie ! Peut-être tout simplement utile à Nicolas Sarkozy pour lui inspirer ses discours puants, et encore!

Comprendre de façon claire pourquoi le "Le marché transatlantique préparé pour 2015, qui explique les mesures libérales prises par l’UE, est une dramatique erreur"

Sources:Le Parisien; Politique.net; L’Expansion, Droit Finance;Parlement Européen; Cahiers de Psychologie Politique; Réseau Voltaire; Médiapart

Classé dans:Comprendre, Front National, Politique, Présidentielles 2012, Valeurs républicaines, , , , ,

Petites réflexions sur l’attentat et le massacre perpétré à Oslo.

De nombreux médias et commentateurs hésitent manifestement a qualifier l’attentat à la voiture piégée et le massacre de jeunes militants travaillistes, qui a eu lieu Vendredi en Norvège, d’actes terroristes.

Nombreux sont ceux qui entendent séparer totalement le massacre de 93 personnes des motivations idéologiques de leur auteur, Croyant probablement ainsi pouvoir éviter d’employer le terme de terrorisme. Comme si, parce que le meurtrier est un européen, blond aux yeux bleus, un tel acte ne pouvait qu’être attribuée à l’unique folie passagère. Alors que lorsque de tels massacres frappent les populations civiles en Europe ou dans les pays occidentaux, ils ne peuvent être l’œuvre que de fanatiques religieux islamistes .

Or, si l’on écarte l’hypothèse que les éditorialistes et les commentateurs sont de mauvaise foi, il faut, dans la perspective de mettre en place des actions qui empêchent désormais ce type de drames de se reproduire, appeler un chat un chat, un acte terroriste "terroriste", comprendre les ressorts de terrorisme et se sortir de la tête que ce dernier ne peut être que l’apanage des fanatiques islamistes. Pour cela, il me paraît nécessaire de rappeler la définition communément admise du terrorisme ainsi que son ou ses buts et ses moyens d’action, d’établir la différence de psychologie qui existe entre un sociopathe, où un psychopathe, et un terroriste.

Ceci étant fait, il conviendra d’analyser le processus socio-politique qui a permis à ce que norvégien d’en arriver, malgré ses convictions chrétiennes affichées, à bafouer le premier commandement : tu ne tueras point. Il conviendra également d’analyser la responsabilité médiatique et politique, tant de la droite que de la gauche de l’échiquier d’influence idéologique, dans la montée en puissance des extrémistes de toutes tendances.

1- Court essais de définition du terrorisme :

Actuellement, le terrorisme se définit comme une ou des actions violentes visant, la plupart du temps, les populations civiles afin de tuer ou de mutiler des individus.

Le but de cette action est de répandre la terreur au sein d’une population, d’exercer une pression sur le gouvernement d’un pays. L’action terroriste peut également chercher à mettre en lumière des messages à caractère idéologique, religieux, politique, en se servant de la peur et de la publicité médiatique que l’ acte terroriste va générer.

La finalité de l’action terroriste est d’influencer ou de changer la politique en s’appuyant sur la peur et en semant la terreur au sein de la population civile. Juridiquement et moralement, l’acte terroriste est considéré comme un crime et se différencie en cela de l’acte de guerre qui peut tuer tout autant de civils mais dans un cadre conventionnel : celui du droit de la guerre.

Le terrorisme est donc un acte de violence, un crime contre la vie humaine qui violent les lois nationales et internationales. C’est un acte de violence qui peut s’exercer en solitaire ou en groupe. Il est important de préciser qu’actuellement, aux États-Unis, les groupes d’extrêmes droite néonazis préconisent ,en cas d’actions terroristes ,d’agir en solitaire.

Notons, par ailleurs, qu’il peut exister et un terrorisme d’etat. On en trouve deux exemples en France : la période de la Terreur (immédiatement après la révolution de 1789) et celles de la répression française en Algérie entre 1954 et 1962.

En résumé, le terrorisme est une forme de chantage qui se concrétise par une action violente visant les populations civiles dans le but de faire pression sur les décideurs et/ou de promouvoir une idéologie politiques ou religieuses en se servant de la mise en lumière médiatique que l’action terroriste va provoquer. À ce titre on comprend bien que le terrorisme n’est l’apanage d’aucune religion ou d’aucune idéologie politique. Il est donc totalement ahurissant de constater que des commentateurs s’offusquent qu’on puisse parler de terroristes chrétiens ou de terroristes d’extrême droite.

Ceci dit, il ne peut y avoir de terrorisme sans terroriste. On peut légitimement s’intéresser au "profil psychologique" de ces individus qui n’hésitent pas à tuer leurs semblables voire même à sacrifier leur propre vie au profit d’une idéologie et se demander si ils sont simplement des individus qui transgressent la loi ou si ce sont des individus qui présentent des troubles de personnalités particulier.

2- Un terroriste est il fou ?

De nombreux spécialistes , psychologues, sociologues, psychiatres, criminalistes, se sont penchés sur cette question.

Il apparaît que les troubles de la personnalité sont plus souvent observé chez les terroristes que les troubles mentaux. Ces personnalités se caractérisent par leur conformisme (penser conventionnelle), leur soumission à l’autorité, leur tendance à la protection de leurs proches ou de ce qui leur sont proches par leurs idées, etc. Ce sont de grands anxieux qui ont souvent un fort besoin de contrôle sur leur vie quotidienne et qui aspirent à un monde parfait (selon leurs propres critères). Ils ont souvent tendance à amplifier la moindre contrariété. Il déteste l’improvisation et se montrent souvent dirigistes voire autoritaire. Ils sont plus à rapprocher des personnalités de type narcissique, paranoïaques autoritaire, que des personnalités psychopathe ou sociopathe. Psychopathie ou sociopathie entraînent des désordres tels que l’instabilité ou la rupture. Désordres qui rendent difficiles – à ceux qui sont atteints de ce type de pathologie – la soumission aux sortes de lois ou de disciplines qu’entraîne la participation à une entreprise terroriste. Les recherches effectuées depuis 30 ans sur la personnalité des terroristes connus montrent que ce sont des individus plutôt foncièrement normaux sur le plan mental.

Si ils justifient, dans de très nombreux cas, leurs actions terroristes par des motivations de nature religieuse et/ou nationaliste, on observe que très souvent leur motivation s’étaye sur un désir de vengeance, de revanche, où très souvent pour marquer leur engagement dans un groupe (notamment par le sacrifice de leur propre vie afin que le groupe renforce sa cohésion et son identité).

Les terroristes ne sont pas non plus des mégalomaniaques en proie à des convictions délirantes. Ce sont plutôt des personnes qui développent jusqu’au fanatisme des croyances extrêmes, qui peuvent être religieuses, politiques ou autres.

Sociologiquement, les différentes études qui ont été effectué sur des groupes terroristes avérés montrent qu’ils appartiennent pour le plus grand nombre aux classes aisée et cultivée et son loin de la typologie dans laquelle on a voulu les enfermer il fut un temps : classes pauvres, peut cultives et facilement manipulable. Ceci n’exclut pas que dans les entreprises de terrorisme massives, nécessitant énormément de " main-d’œuvre" on entraîne dans le combat terroriste des individus défavorisés socialement ou mentalement.

3- Responsabilité médiatico-politique :

Sur le plan médiatico-politique, dès l’annonce de l’attentat d’Oslo, c’est l’hypothèse d’un attentat islamique qui a été privilégiées par la quasi-totalité des médias.

On peut , à ce stade , se demander si il s’agit d’un réflexe conditionné de certains journalistes et commentateurs ou d’une volonté délibérée d’orienter l’information. La question est importante et j’engage chacun de ceux qui ont eu ce "réflexe" à une analyse honnête de leur comportement. Chapeau bas tout de même aux propagandistes qui ont réussi à faire en sorte que, désormais, les occidentaux lorsqu’ils entendent parler d’un attentat pense immédiatement que ce sont des islamistes qui l’ont perpétré !

Que dire des réactions politiques françaises de la droite de l’échiquier politique qui feint de s’émouvoir d’un acte terroriste motivé par une idéologie qu’elle promeut depuis des années ! N’est-il pas, pour elle, grand temps d’arrêter de désigner l’islam, la gauche et les immigrés comme seuls et uniques responsable de tous les maux que rencontrent les européens ?

N’est-il pas temps, pour elle , d’avouer que c’est son laxisme, sa bienveillance vis-à-vis du complexe "économico- financier international " – qui se livre un pillage débridés des richesses mondiales fournis par le travail des individus- qui est responsable du chômage, de l’immigration, de la montée en puissance de la violence ?

Quant à la montée de l’intégrisme religieux, en France, nous avons depuis 2007 un gouvernement qui fait fi presque quotidiennement d’un principe fondateur de notre république : la laïcité, frôlant parfois dangereusement l’appel à la croisade. Comment, dès lors, s’offusquer qu’en Norvège leur appel soit entendu est mise en œuvre !

On peut également lire sur de très nombreuses médias en ligne des commentaires d’individus qui justifie le massacre d’Oslo dans les mêmes termes que ceux employés par l’auteur de ce massacre. "Les idéaux de gauche sont responsables de l’acculturation européenne, notamment en matière de religion chrétienne, car elles ont permis le multi -culturalisme".

Justifier le massacre de 92 personnes alors le 1er commandement chrétien est " Tu ne tueras point ", me paraît le comble du cynisme quand bien même je sais pertinemment que les chrétiens, depuis 2000 ans, ont bafoués ce commandement des milliers de fois. En la matière, ils ne valent guère mieux, que leurs "ennemis jurés" adeptes du Coran.

Mais au-delà du manque de respect pour leurs textes fondateurs, ce qui rendent la gauche responsable du multi culturalisme méconnaissent totalement l’histoire de ce pays qu’il semblent tant chérir, notamment en France. Car il est indéniable que partout en Europe l’arrivée massive de main-d’œuvre étrangère -qui a entrainé le multi culturalisme- remonte à plus d’un siècle et à l’industrialisation massive de la production européenne. Cette arrivée massive de main-d’œuvre étrangère, toutes les études le démontrent, a également connu deux pics majeurs après les deux dernières guerres mondiales. Période de notre histoire européenne qui correspond démographiquement à une mortalité importante des jeunes hommes à la guerre et à un besoin massif de main-d’œuvre pour reconstruire (économies, habitat,infrastructure ) les pays dévasté par les conflits armés.

C’est donc l’industrialisation massive et les conflits armés qui sont uniquement responsables de l’immigration massive et du mufti culturalisme qui en découle.

Sauf à penser que les idéaux marxistes ont poussé à l’industrialisation massive et aux conflits armés du siècle dernier, il faut être de très mauvaise foi pour les dire responsables de la situation actuelle. Il y a de la part du personnel politique de la droite européenne et de la droite française une immense malhonnêteté a laisser exister cette idée fausse voire même à la répéter à des fins électoralistes. Plus que de la malhonnêteté, il y a, au regard des évènements qui viennent de se passer à Oslo, mise en danger de la vie d’autrui à ne pas rétablir la vérité historique ! Car je n’ai aucun doute que l’acte terroriste qui endeuille aujourd’hui la Norvège peut parfaitement se reproduire sous peu en France comme dans n’importe quel autre pays de la communauté européenne et pour les mêmes mauvaises raisons. N’oublions surtout pas que la menace terroriste d’extrême droite est une réalité actuelle en Europe et que nul n’est à l’abris de l’exaspération d’extrémistes qui se sentant proches d’une potentielle victoire promise par les médias et les instituts de sondage, veulent accélérer le mouvement en créant un chantage immonde.

Malheureusement, en ce qui concerne la présidente du Front National, il semble que cela soit mal parti pour reconnaître sa responsabilité dans la diffusion d’idées fausses. Elle vient en effet de déclarer : « Le Front National est évidemment parfaitement étranger à la tuerie norvégienne, qui est l’œuvre d’un déséquilibré solitaire qui devra être châtié de façon impitoyable." Un "déséquilibré solitaire" qui permet à "l’héritière oligarque" du parti d’extrême droite français de se dédouaner de toute responsabilité dans la montée de la violence , respectant ainsi la tradition des élus français et que pourtant elle n’est pas à fustiger régulièrement. Du reste, je la savais avocate mais j’ignorais qu’elle était "experte psychiatre en déséquilibré solitaire". En outre, le fait d’être solitaire n’empêche en rien d’être terroriste. Mais pour Mme Le Pen il semble important de préciser que solitaire veut dire n’appartenant pas à l’extrême droite de même que la formulation de sa phrase induit qu’il n’y a aucun déséquilibré au Front National ! (Si, si, je vous jure) … Quand à l’UMP et à sa droite populiste, leur silence assourdissant laisse penser qu’ils font le dos rond en espérant un nouvel évènement médiatique Vienne effacer dans nos esprits le lien évident qu’on peut faire entre ce triste évènement d’Oslo et le discours raciste xénophobe ainsi que les décisions d’exclusion qu’il nous assène depuis 2007.

J’enjoint instamment la droite française à méditer sur les propos d’Angela Merkel, qui, pour une fois, fait preuve d’une grande sagesse:

"Nous ne savons pas exactement ce qui a conduit à ce crime (…) Mais on dit que la haine en est l’une des causes. La haine de l’autre, de celui qui agit différemment, dont l’apparence est différente (…). Cette haine est notre ennemi commun"

Conclusion

Que cela plaise ou non, au regard de la définition donnée ci-dessus, la personne que la police norvégienne a arrêtée et qui a avoué être l’auteur du massacre et de l’attentat de vendredi dernier est bel et bien un terroriste puisqu’il a tué près d’une centaine de civil en qualifiant son acte d’acte “nécessaire " et qu’il l’a exécuté en toute conscience de la contradiction morale de cette acte avec ses propres convictions religieuses. Il a donc enfreint son propre code moral religieux et la loi norvégienne. Il a par ailleurs consciemment et volontairement créé une diversion en posant une bombe dans le centre de la capitale norvégienne sachant que cet attentat mobiliserait la police, lui permettant de perpétrer son carnage et de tuer les jeunes militants travaillistes norvégiens. Il semble désormais avéré, compte tenu des déclarations de l’auteur du massacre et de l’attentat , que nous soyons bel et bien confronté à un acte terroriste et non à un coup de folie passagère. D’après son avocat et les nombreux témoignages sur la fusillade, le calme de l’auteur du massacre pendant l’heure et demie que le carnage a duré, l’abattage systématique des blessés, exclue d’emblée toute folie passagère. Une folie meurtrière passagère peut obscurcir l’esprit d’un individu pendant quelques minutes par pendant 1h30.

On peut également trouver, au travers des témoignages de ses proches amis ainsi que de ses anciens camarades du parti d’extrême droite norvégien, un très fort besoin de marquer son appartenance à l’idéologie politique d’extrême-droite. Le simple fait qu’il ne se soit pas donné la mort après les actes criminels qu’il a commis laisse supposer qu’il entend se servir de l’exposition médiatique qu’un procès va engendrer pour exposer son idéologie On qu’il entend permettre à ses camarades d’idéologie de multiplier leurs prises de parole et leur propagande. On peut penser, sachant qu’il a démissionné du parti d’extrême-droite norvégien auxquelles il a adhéré pendant plusieurs années, jouant un rôle actif auprès du mouvement de la jeunesse d’extrême droite, que le massacre et l’attentat qu’il a perpétré sont non seulement une façon de marquer son appartenance mais également une tentative de se poser comme un modèle à suivre.

C’est pourquoi nos dirigeants et nos responsables politiques, si tant est que le mot "responsable" ait un sens pour eux, doivent instamment cesser de nous présenter les extrémistes de droites comme de blanches colombes très différentes des autres extrémistes! certains de ces extrémistes ne se contentent pas d’attiser leur haine avec des mots, ils passent malheureusement à l’acte et à la violence physique…

Sources :Le Monde diplomatique; Comment fait on ;Politis ; Edimark; Droite extrême, 20 minutes ; Front National ; le Nouvel Obs ; Europol; Courrier international ; Le JDD ;France2; Plume de presse ; Alain Jules ;

Classé dans:Comprendre, Des hommes et des femmes, Front National, Gouvernement, Politique, Présidentielles 2012, , , , , , , , , , ,

Cantonales: "La France à peur"!

Enfin quand je dis "la France à peur", c’est surtout les candidats de droite qui ont peur…d’afficher leur appartenance à la majorité présidentielle- voire à la droite en général- et leur soutien ( passé?) à Nicolas Sarkozy!

De quoi ont- ils peur?

Mais tout simplement de ne pas être élus si les électeurs se rendent compte que le candidats souriant et amène qui leur promet monts et merveilles ne fasse , une fois élu, comme Nicolas Sarkozy… A savoir, des promesses qu’il n’a aucune intentions de tenir.

Alors, pendant cette campagne électorale des cantonales, certains n’hésitent pas à avancer masqués et ne se présentent pas sous l’étiquette du parti majoritaire aux élections cantonales. D’autres, comme le Front National, produisent des photomontages faisant croire que des musulmans prient dans des endroits ou ils n’ont manifestement jamais prié  en produisant des photos, publiées sur le site de l’agence Nations Presse.  Cette agence , fondé par Jacques Vassieux et Louis Aliot (vice-président du Front national et récent copropriétaire avec Marine Le Pen d’une maison à Millas, dans les  Pyrénées-Orientales ) qui soutient Marine Le Pen, prétend "diffuser des informations précises, recoupées, aux sources mentionnées et en parfait accord avec l’esprit du Front national".

Bref cachoteries et trucages sont au menu électoral de la Droite Française…

Le Parisien dénombre que "sur quelque 2 000 cantons renouvelables, «1 000 candidats de droite aux élections cantonales ont oublié de mettre leur sigle UMP sur leur affiche électorale".

Mais le Parti Socialiste et le Parti Communiste veillent au grain.

Le Parti Socialiste établit , avec l’aide des citoyens français qui le veulent, le palmarès des trucs et astuces pour cacher son appartenance à l’UMP.
A vous donc d’alimenter le site dédié des "trucs et astuces" que le candidat de la majorité présidentiel de voter canton a trouvé pour masquer son appartenance à l’UMP.
Le Parti communiste, lui, nous demande de venir en aide à ces candidats sans identité politique et de les aider "à retrouver le chemin de leur identité”. Pour ce faire, les internautes peuvent imprimer des étiquettes «certifié UMP», «100% UMP» ou «Appellation d’origine contrôlée UMP», à coller ensuite sur les dites affiches.

Alors, mis à part l’affiche du FN qui fait l’objet d’un transmission  au procureur de la République, pour incitation à la haine raciale, les cachoteries  telles que ne pas annoncer sur les affiches de campagne  le nom du parti politique qui vous finance, ou  utiliser des subterfuges pour que vous ne vous posiez pas la question, sont totalement légal. Le code électoral fixe les dimensions des affiches mais il n’oblige pas les candidats à porter quelque mention que ce soit sur les affiches . Mais vous reconnaitrez que , entre les candidats Centristes ou UMP qui ne portent pas sur leurs affiches l’étiquette de leur parti politique et les candidats du Front National qui truquent les photos pour essayer d’apporter des preuves de leurs propos, la droite nous signifie clairement qu’elle a peur!

La droite nous montre également qu’elle n’hésite devant aucun procédé pour obtenir notre vote et surtout, dans le cas du FN, les subventions publiques .

Financement que les candidats centristes ou UMP se doivent d’obtenir pour" payer leur dime" au parti auquel ils ont fait totale allégeance, en contrepartie d’une “carrière pépère”, bien rémunérée, qui peut, allez savoir, les mener à un poste de sénateur!

Financement dont la FN a grand besoin pour éponger les dettes colossales que , malgré son micro parti , le Cotelec ,  Jean-Marie Le Pen a laissé au FN ! Financement dont Marine Le Pen a grand besoin pour pouvoir payer les 200.000 euros qu’elle doit à l’URSSAF . Une dette qui laisse à  penser que, contrairement à ce que Marine Le Pen ne cesse d’affirmer,  il n’y a pas que les immigrés qui  participent  «de la déstabilisation massive de notre système de protection sociale ".

Et donc , comme lorsque vous allez faire vos courses, je ne saurais trop vous conseiller de bien vérifier l’étiquette du "produit cantonale" qu’on veut vous faire payer, car comme le souligne François Hollande  ils serait bon que ces produits " sans étiquette" soient  immédiatement détruits… A moins que vous n’acceptiez que votre vote n’ait d’autre utilité que de payer les dettes du Front national ou de permettre à des politiciens inconnus de faire carrière à vos frais…

Sources: L’Express; Millas Blog; Le Parisien ; Parti Socialiste; Parti Communiste Français; Politique.net; Bakchich; Le Point; BFMTV;

Classé dans:Actions Politiques, Citoyens, Comprendre, Des hommes et des femmes, Eléctions cantonales, Front National, Gouvernement, Parti Politique, Patrimoine national, , , , , , , , ,

Mon twitter

Archives

%d blogueurs aiment cette page :